Une partie de notre voyage en Patagonie

PAR NADINE DANVE

«

Après quelques heures d’avion nous arrivons à Buenos Aires.
Nous nous installons rapidement et faisons connaissance de Gustavo qui sera notre guide pour cette première approche de Buenos Aires. En guise de balade, nous allons déjeuner dans un resto agréable dans le quartier de San Telmo. Après le repas, nous reprenons notre parcours en bus de ville cette fois, direction La Boca. Caminito, ses façades colorés, ses danseurs et danseuses de tango, un bien bel endroit au cœur de ce qui était le port de Buenos Aires début XXème.

Direction le centre en taxi cette fois-ci, Gustavo nous dépose à Puerto Madero, le nouvel ancien port de Buenos Aires devenu un quartier moderne. Fin de journée avec un programme diner spectacle de tango chez Piazzola. Nous fûmes performants sur le diner et les danseurs impressionnants sur le tango.

Aujourd’hui, nous sommes montés dans un bus de ligne et ça va durer jusqu’à demain. Direction les chutes d’Iguazu, une merveille naturelle. Confortable le bus, nous voyageons l’après midi et toute la nuit.
Spectacle magnifique, époustouflant. Et encore, Homero nous dit qu’il n’y a pas beaucoup d’eau en ce moment, qu’est-ce que ça doit être quand il y en a beaucoup. 



Une belle promenade parmi les papillons, lézards et surtout koatis (fourmiliers cherchant d’autre type de nourriture) de vautours cherchant les pompes ascendantes et un alligator. En fin d’après midi, belle douche en bateau sous les chutes, bien sûr pas la plus grande, ils veulent faire revenir les touristes mais suffisamment pour être bien trempés.  Aujourd’hui nous allons au Brésil pour voir l

es chutes de l’autre côtéDe ce côté nous avons une vue plus panoramique des chutes, spectacle hallucinant. 

C’est bien de voir les chutes dans leur ensemble, hier on a vu le détail, aujourd’hui, on se rend compte de l’arc énorme que forment les chutes, avec beaucoup d’eau, c’est plus impressionnant encore. Il fait encore bien chaud ce matin mais on a la chance de se faire tremper par les embruns, très rafraichissant. 


Ensuite direction le parc aux oiseaux. Là, une multitude de flamants roses, perroquets et toucans de tous genres, même des voleurs de paquets de cigarettes. Les aigles ne se sont pas montrés mais on a pu voir un beau spécimen charognard en plein repas.

On quitte le Brésil. Nous prenons la route de l’aéroport et retournons à Buenos Aires pour prendre l’avion pour aller à Neuquen. L’aéroport de Bariloche est fermé , nous partons en camionnette à travers le paysage désertique de Neuquen. On y voit pourtant nos premiers guanacos et autruches patagone.

Enfin, Bariloche, des arbres, et le lac Nahuel Huapi sont sous le soleil, merveilleux. Nous connaissons Ezequiel, notre guide local qui nous accompagne jusqu’au Campenario et les alentours du lac. Petit tour en télésiège pour voir tout cela de haut et promenade à pied dans le parc municipal de Llao Llao, un avant goût de demain. Dans le parc national Nahuel Huapi « Lac du Puma » en langue Mapuche. Beau ciel bleu et chaleur contribuent à notre bonne humeur. Les couleurs des lacs et de la riviere Manso passent du bleu profond au vert emeraude.

Peyehue crache des cendres. Par cet effet, nous avons traversé un paysage lunaire entre les deux pays, entre arbres morts depuis l’explosion du volcan et les quantités énormes de dépôts de pierres ponces et cendres. Ensuite, la nature reprend ses droits, un peu plus bas, le ciel et bleu et les bas côtés sont fleuris.

Arrivée à l’hôtel El Greco de Puerto Varas, une merveille, charmant, meublé et décoré avec un très bon goût, les amateurs de brocante sont ravis. Un resto sympa dans l’hôtel, service très bon et souriant.

Voila une partie de notre voyage en Patagonie