Les premières aurores boréales apparaissent au mois d’octobre

PAR JULIEN TRAN

«

Joanna et moi avons décidé il y a un an de parcourir le sud de l’Islande en 4 jours complets au mois d’octobre, nous avons choisis cette période car les premières aurores boréales apparaissent au mois d’octobre et parce qu’il ne fait pas encore trop froid, nous partons dans l’espoir de passer au moins une nuit à admirer des aurores boréales danser dans le ciel et à avoir une météo assez clémente.

4 jours peuvent paraitre insuffisants pour couvrir tout le sud de l’Islande mais nous avons décidé d’être très dynamique sans pour autant ne pas prendre notre temps sur les lieux que nous préférions, voici donc le récit jour après jour de nos aventures.

Après avoir atterri sur le sol Islandais à Keflavik, unique aéroport d’Islande situé au sud-ouest de l’ile, nous passons notre première nuit à Reykjavik dans une auberge de jeunesse : le Kex hostel. Cette auberge est simplement immense, chaleureuse, accueillante et très vivante, un restaurant/bar se trouve à l’étage d’accueil et d’espace commun, des concerts se produisent fréquemment et beaucoup d’Islandais fréquentent ce lieu le soir, la salle est remplie. Nous dinons face aux fenêtres de la pièce, espérant déjà apercevoir des aurores boréales, en vain. Nous nous couchons tôt car une journée chargée nous attend le lendemain.

Jour 1 : Sud-ouest et Gold Circle

Nous nous réveillons tout excité car nous sommes impatient d’arriver à notre premier stop : le Blue Lagoon (lagon bleu), une station thermale composée d’un lac artificiel de plus de 200 mètres de longueur dans une zone volcanique, au milieu des champs de lave.

45 min de voiture nous séparent du Blue Lagoon depuis la capitale, à quelques minutes de notre arrivée sur place nous apercevons des fumées au loin et nos visages affichent désormais un grand sourire, à peine garés nous courons à l’accueil de la station, en claquette sous une pluie fine.

Nos sourires s’effacent au moment où nous apprenons qu’il fallait réserver à l’avance avec un créneau horaire précis, nous avons pensé naïvement qu’il suffisait de se pointer pour entrer, comme à la piscine municipale, nous nous démontons pas et poursuivons notre route en remettant à plus tard notre passage au Blue Lagoon, nous re-modulerons notre programme en chemin, nous nous sommes laissé des instants libres pour visiter plusieurs fois les lieux qui nous auront vraiment marqués.

Nous repartons pour Seltún, une zone géothermale particulièrement active située entre Reykjavik et l’aéroport. Sur place on trouve des marres de boue en ébullition, de l’eau chaude et des odeurs de souffre, une passerelle en bois permet de se déplacer dans ces marres de boues rougeoyantes et fumantes.

Nous repassons par la capitale, déjeunons rapidement avant de nous remettre en route pour le Golden Circle (cercle d’or). Le Golden Circle est une route touristique formant une boucle de 300 km depuis Reykjavik, 3 sites touristiques emblématiques caractérisent cette route : Thingvellir, Gulfoss et Geysir.

Thingvellir (les plaines du parlement) est un parc national situé au bord du plus grand lac d’Islande, le Thingvallavatn, nous pénétrons dans un immense champ de lave recouvert d’une plaine verdoyante, le paysage est saisissant malgré la pluie battante qui s’abat sur nous, nous décidons de repartir vite en espérant que la météo soit plus clémente.

Gulfoss (la chute d’or) est une succession de deux chutes d’eau, son nom provient de l’arc-en-ciel que l’on peut souvent voir au-dessus par temps ensoleillé, malheureusement pour nous la pluie est toujours battante. La cascade est impressionnante par sa taille, le bruit qu’elle génère et l’énorme volume d’eau qui s’écoule dans une crevasse en deux paliers successifs. Malgré la pluie le site est rempli de touristes.

Geysir est un ensemble de sources chaudes, d’un dôme et d’un cône volcanique qui constituent les restes d’un ancien volcan d’Islande, Geysir est un site touristique important notamment grâce à ses geysers comme Geysir et Strokkur. Strokkur est le seul geyser encore actif des deux et nous avons eu la chance de le voir jaillir 3 fois entre 10 et 25 mètres de haut et à 10-15 min d’intervalle, le geyser est constamment entouré de touristes attendant que lui-ci jaillisse, c’est un peu dommage de ne pas pouvoir immortaliser cet instant sans personne, malgré cela le spectacle demeure impressionnant.

Nous repartons de nuit pour Selfoss ou nous passons la nuit, nous avons choisi le Guesthouse Garun Skolavellir, celui-ci dispose d’un jacuzzi extérieur, après l’échec de la matinée au Blue Lagoon et avoir passé la journée sous la pluie c’est un réconfort que nous apprécions.

Jour 2 : de Selfoss à Vík

Nous partons de Selfoss très tôt en direction de Seljalandsfoss, l’une des cascades les plus connues d’Islande, par sa taille et sa beauté. Depuis la route on peut l’apercevoir d’assez loin car celle-ci mesure 65 mètres de haut ! Nous marchons en direction de la cascade, les couleurs qui composent ce paysage sont sublimes, même sous la pluie, la roche est très sombre tandis que la verdure qui entoure la cascade est verte et jaune, en contraste parfait avec la roche.

La particularité de cette cascade est qu’il est possible d’entrer dans un renfoncement de la roche et de passer derrière la cascade pour admirer l’eau tomber depuis l’intérieur, la vue est impressionnante.

Non loin de là se trouve la cascade de Skogafoss, toute aussi imposante avec ses 62 mètres de haut et ses 25 mètres de large.
Nous reprenons la route en direction de la plage Sólheimasandur, situé à proximité de la cascade Skogafoss. Cette plage un lieu incontournable parce qu’une carcasse d’avion s’y trouve depuis le 24 novembre 1973, jour où un avion américain de l’U.S. Navy fut en perdition et obligé de se poser d’urgence sur la plage Sólheimasandur, la carcasse fut alors laissé là à l’abandon.

Aucun panneau sur la route ne signale ce site, nous avons noté les coordonnées GPS du site pour nous garer à proximité car le site n’est pas accessible en voiture. Nous démarrons une marche d’une vingtaine de minutes pour atteindre la carcasse, le trajet et stupéfiant et incomparable à ce que nous avons déjà pu voir, du sable noir et des roches s’étendent tout autour de nous à perte de vue, nous avons l’impression d’être vraiment seul au monde ici, à l’horizon nous pouvons apercevoir les grands glaciers de l’Eyjafjallajökull et de Mýrdalsjökull.

Nous apercevons enfin à l’épave de l’avion, le temps semble s’être arrêté en ce lieu, l’épave est totalement dépourvue de peinture, d’ailes, de son nez et de sa queue, l’épave est rouillée et criblée de trous, elle est vide et l’on peut parcourir l’intérieur, des câbles sont encore présent dans le cockpit. Le paysage autour de l’avion permet de prendre des photos sublimes.

Dyrholaey est notre prochain arrêt, il s’agit d’une petite péninsule de 120 mètres de haut situé à proximité de la petite ville de Vík, ce lieu est le point le plus au sud de l’Islande. Cette péninsule est caractérisée par la présence d’une arche volcanique de laquelle elle a tiré son nom, qui signifie : l’île haute avec le passage (trou) de porte.

Du haut des falaises, on a une vue panoramique sur les plages de sable noir s’étendant à l’ouest en direction de Selfoss et à l’est sur les aiguilles de lave noire du Reynisdrangar situées à proximité de Vík.
Nous poursuivons notre route jusqu’à la plage de sable noir de Reynisfjara, cette plage de sable noire est unique car elle est surmontée par des colonnes de basalte hexagonales de la montagne Reynisfjall, la formation rocheuse est simplement impressionnante tant elle a l’air d’être façonnée par l’homme, en face de cette formation rocheuse se trouvent des rochers gigantesques debout sur la rive.

Nous passons un long moment ici, marchons le long de la plage, admirons les rochers et la montagne Reynisfjall, nous repartons en fin de soirée pour passer la nuit à Vík, à l’auberge de jeunesse Nordur Vík hostel.

Cette soirée marque ma première tentative d’observation d’aurores boréales, en effet, la petite ville de Vík est assez isolée de la pollution lumineuse pour pouvoir en observer, j’ai consulté la météo des aurores boréales indiquant heure par heure les chances de pouvoir en apercevoir sur une échelle allant de 1 à 8 ainsi que la clarté du ciel, à savoir la présence de nuages ou pas, toutes les conditions semblent réunies (l’échelle indique 5) pour apercevoir mes toutes premières aurores boréales !

Le créneau idéal est situé entre 3 et 4 heures du matin, Joanna décide donc de ne pas me rejoindre pour cette observation et préfère se reposer, je partirais donc seul, je prépare mon matériel photo, de quoi rester au chaud quelques heures dehors et pars me coucher en réglant mon réveil pour 2h45.

Mon réveil sonne, je pars avec mon équipement en direction du nord, j’ai repéré une colline surplombant tout le village de Vík, je monte et n’y vois pas grand-chose avec ma lampe de poche mais je suis trop excité à l’idée de voir des aurores boréales pour m’arrêter, une fois en haut je me pose et m’allonge dans l’herbe, le regard fixé vers le ciel, les minutes s’écoulent sans que je puisse distinguer des aurores boréales, une heure s’écoule puis une seconde, je n’en verrais finalement pas ce soir-là mais je ne suis pas déçu d’être resté là, isolé et au milieu de la nature ou le silence règne, ces moments arrivent rarement dans ma vie alors j’en profite longuement avant de retourner me coucher.

  • Articles
J’ai 29 ans, presque 30 (début mars), – J’ai pour le moment visité 30 pays mais j’ai déjà pleins de projets pour 2018 !, – Ma destination préférée à été l’Islande, – Je suis un voyageur très organisé, qui aime tout savoir en avance et ne pas perdre mon temps (si j’en manque pendant mes voyages), je passe donc pas mal de temps à organiser mes voyages, aussi parce que j’adore ça, j’adore consulter dans mes recherches toutes les opportunités qui s’offrent à moi et être sur plus tard de ne passer à côté, je suis plutôt aventurier et aime les activités atypiques, les randonnées, les activités sportives, courir la ou je voyage pour visiter le matin à l’aube par exemple, – Ma prochaine destination est la Thaïlande ! départ en solitaire dans 1 mois !, – Ce qui fait de moi un passionné de voyage c’est que j’aime vraiment tous les aspects d’un voyage, leur organisation, les transports (je me sens comme chez moi dans les aéroports), voyager avec mes amis, ma famille ou tout seul, j’aime rencontrer des gens, qu’ils soient locaux ou d’autre part dans le monde, j’aime photographier et filmer, monter des films sur mes voyages, j’aime autant les destinations chaudes que froides, j’aime prendre des risques et sortir de ma zone de confort, j’aime déguster des spécialités locales, j’aime voyager vraiment partout, que ce soit en France, en Europe pour visiter les capitales européennes ou dans le monde entier.
×
J’ai 29 ans, presque 30 (début mars), – J’ai pour le moment visité 30 pays mais j’ai déjà pleins de projets pour 2018 !, – Ma destination préférée à été l’Islande, – Je suis un voyageur très organisé, qui aime tout savoir en avance et ne pas perdre mon temps (si j’en manque pendant mes voyages), je passe donc pas mal de temps à organiser mes voyages, aussi parce que j’adore ça, j’adore consulter dans mes recherches toutes les opportunités qui s’offrent à moi et être sur plus tard de ne passer à côté, je suis plutôt aventurier et aime les activités atypiques, les randonnées, les activités sportives, courir la ou je voyage pour visiter le matin à l’aube par exemple, – Ma prochaine destination est la Thaïlande ! départ en solitaire dans 1 mois !, – Ce qui fait de moi un passionné de voyage c’est que j’aime vraiment tous les aspects d’un voyage, leur organisation, les transports (je me sens comme chez moi dans les aéroports), voyager avec mes amis, ma famille ou tout seul, j’aime rencontrer des gens, qu’ils soient locaux ou d’autre part dans le monde, j’aime photographier et filmer, monter des films sur mes voyages, j’aime autant les destinations chaudes que froides, j’aime prendre des risques et sortir de ma zone de confort, j’aime déguster des spécialités locales, j’aime voyager vraiment partout, que ce soit en France, en Europe pour visiter les capitales européennes ou dans le monde entier.
Latest Posts
  • Islande, aurore boréale
  • Champ de Lave en Islande
  • Champ de Lave en Islande
  • Tramway, Istanbul, Turquie