Chasse aux aurores boréales

PAR JULIEN TRAN

«

Jour 3 : de Vík à Höfn

Malgré le manque de sommeil nous nous levons tôt et partons pour Fjadrargljufur, un canyon (gljufur) taillé dans la roche et traversé par une rivière (Fjadrar) qui prend source sur la montagne Geirlandshraun, à une dizaine de kilomètres au nord. Le canyon est composé d’une multitude de parois s’élevant peu à peu jusqu’à atteindre une centaine de mètres, de chaque côté du canyon la verdure est resplendissante.

Un chemin nous conduit sur les hauteurs du canyon et sur des terrasses formées par les parois, la vue est sublime et nous profitons pour une fois du soleil qui perce les nuages pour éclairer le canyon.

Une heure de route nous sépare de notre prochaine destination : la cascade de Svartifoss. Pour atteindre cette cascade il faut marcher la randonnée des cascades, cette randonnée est privilégiée par les touristes se rendant à Skaftafell car c’est les plus courte, en effet, il faut compter 1h30 (1,5 km) pour faire la boucle entre le parking et la cascade principale.

La renommée de Svartifoss ne s’est pas faite sur son débit mais sur son environnement absolument splendide, la cascade est entourée de colonnes de basalte noires qui semblent tomber depuis le haut de la cascade, ces colonnes semble former un orgue duquel s’écoule la cascade, le chemin parcouru jusqu’ici en valait la peine.

Nous redescendons et partons en direction du glacier Vatnajökull, le glacier le plus grand d’Europe, nous n’avons pas le temps de nous lancer dans une randonnée pour marcher sur le glacier mais certaines langues glaciaires, qui sont les extrémités de la coulée du glacier, sont accessible de très près.

Le chemin pour accéder au site que nous avons repéré est difficile, la route est parsemée d’énormes trous, une chance que notre véhicule soit adapté à ce type de route. Une fois arrivé sur place nous nous rendons en courant jusqu’au bord du glacier tant nous sommes impatient de le voir de près, un chemin qui n’en est pas vraiment un sur le flanc de la montagne nous permet de prendre un peu de hauteur pour admirer la vue, nous restons là un long moment, stupéfait par ce que nous voyons, la langue glaciaire est immense et les pics de glace formant celle-ci font quelques mètres de haut, leur couleur est d’un bleu ciel vif, une couleur que nous avons rarement observé dans la nature.

Un peu plus loin sur la route se trouve un lagon de glace : Jokulsarlon, cet immense lagon de 18 km² est rempli d’icebergs, celui-ci s’est formé à cause du réchauffement climatique faisant fondre les langues glacières et les faisant reculer de 100 mètres chaque année, formant ainsi des lagons de glace, les icebergs flottent alors dans ce lagon en attendant de dériver et mourir dans l’océan car celui-ci est relié à l’océan.

Au bout de cette connexion entre le lagon et l’océan se trouve une plage de sable noir, des morceaux de glace jonchent le sol partout sur la plage, certains sont assez petits pour être soulevé. La glace datant de milliers d’années scintille au soleil comme s’il s’agissait de diamants.

Nous continuons notre route jusqu’à Hofn, nous y passerons la nuit (Hofn HI hostel). Nous profitons de l’isolement de cette ville pour nous lancer dans une chasse aux aurores boréales, les conditions météorologiques sont favorables ce soir-là (8 sur l’échelle de chance d’apparition d’aurores boréales !), nous nous rendons alors hors de la ville et parcourons une cinquantaine de km pour ne vraiment plus apercevoir aucune lumière, nous nous éloignons de la route, nous avançons lentement dans l’obscurité et nous arrêtons au milieu de nulle part entre l’océan et le glacier Vatnajökull.

Nous passons près d’une heure entière dans la voiture en observant le ciel par les fenêtres, il fait vraiment froid dehors et nous ne voulons pas sortir avant d’être sûr de voir des aurores boréales, soudainement j’aperçois une trainée blanche dans le ciel, nous sortons immédiatement de la voiture en nous demandant s’il s’agit vraiment d’un aurore boréale, nous avions toujours imaginé qu’elles seraient vertes.

Pour être sûr je prends ma première photo avec un temps d’exposition long, le verdict est sans appel, il s’agit bien d’un aurore boréale. Les minutes passent et les aurores boréales deviennent de plus en plus intenses et dynamiques, on les aperçoit danser au-dessus de nous, c’est grandiose et émouvant, nous avons presque oublié que la température était négative à l’extérieur de la voiture.

Nous avons vu ce que nous espérions le plus voir lors de ce voyage, nous sommes comblés et décidons alors de rentrer nous coucher.

Jour 4 : retour et Blue Lagoon

La dernière journée de notre périple est en majeure partie passée dans la voiture à parcourir le long chemin de retour jusqu’à Reykjavik, 450 km soit environ 5h40 de route. Passer une longue partie de la journée à conduire peut paraitre long et ennuyeux mais ici en Islande cela permet d’observer tous les paysages que cette ile à offrir en une journée, se remémorer tous les instants que nous avons vécus ces trois derniers jours, passer de la pluie à la neige et finir sous un ciel radieux, le dépaysement est total.

Pour finir en beauté nous avons décidé que notre dernière étape serait le tant attendu Blue Lagoon ! Nous avons cette fois-ci réservé notre entrée, le soleil brille dans le ciel et il nous reste quelques heures pour nous prélasser dans ce lagon.

Nous passons au vestiaire nous changer et direction le bassin, le moment le plus difficile du voyage se présente alors devant nous : sortir en maillot de bain pour rejoindre le bassin, seulement quelques mètres à parcourir mais nous ressentons un froid glacial pour enfin mettre un pied dans une eau qui nous semble bouillonnante (40 degrés Celcius), une fois le corps entier immergé c’est un réel plaisir, nous parcourons l’ensemble du bassin pour y découvrir les installations, il y a un bar, des saunas et des cascades massantes ! La nature environnant le lagon est magnifique, nous sommes entourées de roches volcaniques.

Après avoir passé deux heures dans le lagon nous décidons de rentrer à la capitale, le soir nous nous promenons une dernière fois dans les rues de Rekjavik avant de devoir prendre l’avion pour Paris le lendemain.

Avec ce voyage nous nous attentions à être émerveillé mais pas à ce point, la nature en Islande offre ce qu’aucun autre pays ne peut offrir : une réelle diversité de paysages uniques en leur genre, passant des paysages lunaires aux lagons de glace. La solitude et le silence nous ont fait sentir libre, nous étions presque seuls sur les routes, le temps s’est arrêté pendant ces 4 jours qui nous ont semblé paraître des mois tellement nous avons vécus et vus des choses merveilleuses.

Nous étions réticents à l’idée de passer des vacances sous la pluie et dans le froid, mais au bout de quelques heures (et un bon équipement) nous nous étions complètement acclimatés à cet environnement. L’Islande est le voyage le plus marquant et dépaysant que nous avons réalisé, nous y retournerons, c’est une certitude.

  • Articles
J’ai 29 ans, presque 30 (début mars), – J’ai pour le moment visité 30 pays mais j’ai déjà pleins de projets pour 2018 !, – Ma destination préférée à été l’Islande, – Je suis un voyageur très organisé, qui aime tout savoir en avance et ne pas perdre mon temps (si j’en manque pendant mes voyages), je passe donc pas mal de temps à organiser mes voyages, aussi parce que j’adore ça, j’adore consulter dans mes recherches toutes les opportunités qui s’offrent à moi et être sur plus tard de ne passer à côté, je suis plutôt aventurier et aime les activités atypiques, les randonnées, les activités sportives, courir la ou je voyage pour visiter le matin à l’aube par exemple, – Ma prochaine destination est la Thaïlande ! départ en solitaire dans 1 mois !, – Ce qui fait de moi un passionné de voyage c’est que j’aime vraiment tous les aspects d’un voyage, leur organisation, les transports (je me sens comme chez moi dans les aéroports), voyager avec mes amis, ma famille ou tout seul, j’aime rencontrer des gens, qu’ils soient locaux ou d’autre part dans le monde, j’aime photographier et filmer, monter des films sur mes voyages, j’aime autant les destinations chaudes que froides, j’aime prendre des risques et sortir de ma zone de confort, j’aime déguster des spécialités locales, j’aime voyager vraiment partout, que ce soit en France, en Europe pour visiter les capitales européennes ou dans le monde entier.
×
J’ai 29 ans, presque 30 (début mars), – J’ai pour le moment visité 30 pays mais j’ai déjà pleins de projets pour 2018 !, – Ma destination préférée à été l’Islande, – Je suis un voyageur très organisé, qui aime tout savoir en avance et ne pas perdre mon temps (si j’en manque pendant mes voyages), je passe donc pas mal de temps à organiser mes voyages, aussi parce que j’adore ça, j’adore consulter dans mes recherches toutes les opportunités qui s’offrent à moi et être sur plus tard de ne passer à côté, je suis plutôt aventurier et aime les activités atypiques, les randonnées, les activités sportives, courir la ou je voyage pour visiter le matin à l’aube par exemple, – Ma prochaine destination est la Thaïlande ! départ en solitaire dans 1 mois !, – Ce qui fait de moi un passionné de voyage c’est que j’aime vraiment tous les aspects d’un voyage, leur organisation, les transports (je me sens comme chez moi dans les aéroports), voyager avec mes amis, ma famille ou tout seul, j’aime rencontrer des gens, qu’ils soient locaux ou d’autre part dans le monde, j’aime photographier et filmer, monter des films sur mes voyages, j’aime autant les destinations chaudes que froides, j’aime prendre des risques et sortir de ma zone de confort, j’aime déguster des spécialités locales, j’aime voyager vraiment partout, que ce soit en France, en Europe pour visiter les capitales européennes ou dans le monde entier.
Latest Posts
  • Islande, aurore boréale
  • Champ de Lave en Islande
  • Champ de Lave en Islande
  • Tramway, Istanbul, Turquie