Repères chronologiques

Sofia Bulgarie. Musée national de l'histoire militaire © DAVID HOLT

Sofia Bulgarie. Musée national de l’histoire militaire © DAVID HOLT

VIIIe siècle av. J.-C. : établissement de colonies grecques sur la côte.
Ier siècle : conquête romaine.
IVe siècle : intégration à l’Empire romain d’Orient.
VIe siècle : invasions slaves.
681 : fondation par le Protobulgare Asparouh du premier Empire bulgare.
865 : conversion du pays au christianisme byzantin.
1018 : la Bulgarie devient une province byzantine, fin du premier Empire bulgare.
1187-1396 : second Empire bulgare s’achevant par l’intégration totale à l’Empire ottoman.
1762 : le moine Païssii lance le mouvement de la Renaissance bulgare.
Avril 1876 : échec sanglant de l’insurrection contre l’occupant turc.
1878 : la Russie chasse les Turcs, le traité de San Stefano restaure une grande Bulgarie, mais le congrès de Berlin réduit son autonomie et son territoire.
6 septembre 1885 : réunification du pays.
1908 : le prince Ferdinand prend le titre de tsar, le pays recouvre une indépendance totale.
1913 : retournement face aux Grecs et aux Serbes, la Bulgarie défaite perd la Macédoine et la Dobroudja méridionale.
1915 : alliance avec l’Autriche-Hongrie.
1919 : le traité de Neuilly restreint encore le territoire national.
1941 : ouverture des frontières aux troupes nazies qui vont envahir la Grèce et la Yougoslavie.
5 septembre 1944 : l’URSS déclare la guerre à la Bulgarie.
8 septembre 1944 : armistice avec l’URSS qui occupe le pays.
15 septembre 1946 : le parti communiste proclame la République populaire et l’Etat confisque toutes les propriétés individuelles dépassant 20 ha. 1971 : premier secrétaire du PC depuis 1954, Todor Jivkov obtient le poste suprême de président du Conseil d’Etat.
19 janvier 1989 : François Mitterrand reçoit des dissidents à l’ambassade de France à Sofia.
10 mai 1989 : les citoyens bulgares peuvent voyager librement à l’étranger.
10 novembre 1989 : limogeage de Todor Jivkov remplacé par son ministre Pétar Mladenov.
Décembre 1989 : l’opposition fonde l’Union des forces démocratiques (UFD).
1990 : victoire du PSB (ex-parti communiste) aux premières élections législatives libres.
1991 : victoire des démocrates aux législatives libres, formation du premier gouvernement sans communistes.
1992 : Jélio Jélev (UFD) élu président de la République au suffrage universel.
Juillet 2001 : Siméon II devient Premier ministre.
Novembre 2001 : élection de Guéorgui Parvanov (PSB) à la présidence de la République.
1er janvier 2007 : entrée dans l’Union européenne.
Juillet 2009 : Boïko Borissov (GERB) nommé Premier ministre.

 

Lire la suite du guide