C’est la grande aventure. La conquête de l’ouest !

PAR SAMIA PIÉTRYGA

«

Lorsque le bus traversait les paysages de Monument Valley, on se croyait dans un film sur les cow-boys et sur les Indiens. Ces paysages nous semblaient si familiers car nous les avions vus tellement de fois dans les films. Et ils étaient maintenant là devant nos yeux. Le wild wild west !

Monument Valley, ce sont ces énormes rochers aux formes si particulières, cette belle couleur ocre qui scintille au soleil. Et ce sont surtout les Indiens.

Après avoir posé nos affaires, on se rend à pied dans un ranch pour avoir des renseignements sur les balades en Jeep. Là, un Indien de la tribu des Navajos nous reçoit. Jeans, chemise à carreaux, chapeau en cuir, cheveux noirs et regard profond. Quelle allure ! Il nous réserve une balade.

Le lendemain, c’est la grande aventure. La conquête de l’ouest. Notre Jeep avance à travers les pistes poussiéreuses. Puis, un bruit sourd interpelle le conducteur. Celui-ci s’arrête et remarque qu’il faut changer la roue.
– C’est assez courant, nous dit-il !

 

En chemin, notre guide navajo ne manque pas de nous donner de nombreuses explications sur les formations rocheuses et sur l’environnement. Il s’arrête un moment sous un rocher. On descend du véhicule. Il sort une flûte de pan et nous joue plusieurs morceaux. On se laisse bercer par la musique. On ne veut plus quitter cet endroit.

On continue notre traversée sur la piste rocailleuse. Il fait chaud. Le sol est sec, c’est presque désertique. L’environnement a été préservé du tourisme puisque les hôtels se fondent dans le décor.

A l’arrivée, on discute avec d’autres Indiens. L’un d’entre eux me demande mon métier :
– Je suis enseignante.
– On recherche aussi des enseignantes dans notre tribu, me dit-il en souriant et en me faisant un clin d’oeil !

Après avoir découvert leur artisanat, nous quittons les lieux. Mais le rêve américain continue. Direction le grand canyon !