Là je vois en effet les même paysages mais je découvre une autre beauté.

PAR BRIGITTE QUETAT

«

Ça y est l’avion décolle. Beaucoup de sentiments se mélangent, excitation, joie, bonheur bien sûr mais aussi un peu d’appréhension : peur d’être déçue. Voilà plus de vingt ans que je rêve de ce voyage, que j’attends ce pays.

Dix heures d’avion et enfin j’y suis : la capitale. Mes premières impressions sont confuses pas de repère et beaucoup de monde à l’aéroport. Je retrouve mon guide et la magie commence. Chacun de nous connaît ce pays, de par les nombreux reportages télévisuels.

Là je vois en effet les même paysages mais je découvre une autre beauté. Je ressens cette. énergie positive et bienveillante . Que je sois seule ou avec mon petit groupe je me sens en sécurité comme chez moi.

Comment décrire les palais dorés si majestueux où la spiritualité nous touche forcément. Les temples pourtant en piteux états dans certaines villes m’émerveillent : on voit un vrai passé une vraie civilisation. Ces gens partout qui prient et sourient remettent ma vision d’Européenne athée à sa juste place.

C’est vrai c’est un pays touristique mais qui garde une certaine authenticité si l’on prend le temps de regarder. Les longs trajets qui jalonnent notre circuit m’en donnent l’opportunité. Observer ces paysages, cette nature si différente de celle que je connais, ces gens au visage buriné qui semblent heureux.

Oui le tourisme est partout la « célèbre » journée éléphant en est l’exemple typique. Spectacle des mastodontes puis promenade sur leur dos et enfin descente d’une rivière en radeau 100% de touristes mais quelle joie d’approcher de tels animaux (même sentiment d’ailleurs avec les tigres le lendemain!).

Certainement trop touristique pour beaucoup mais est-ce vraiment différent dans nos zoos ? Notre visite du nord nous fait découvrir des paysages plus sauvages d’une incroyable beauté.

En cette période (mi octobre) c’est juste la fin de la mousson et la nature reprend ses droits.

Les hôtels et restaurants où nous allons sont à l’image du voyage : typique mais tout de même adaptés à notre statut d’Européens avec toutefois un accueil qui mérite à lui seul le déplacement.

Les dix jours se passent comme dans un rêve. J’essaie de savourer chaque instant et de m’imprégner de cette atmosphère un peu irréelle. Je ne sais pas si j’y retournerais mais j’espère garder longtemps en moi ces paysages merveilleux et cette sérénité. Merci la Thaïlande, merci aux Thaïlandais et merci à vous de votre attention.