Après un réveil un peu rude par le shérif (il ne nous a même pas ramené les croissants !) On se dit qu’il est temps de dire au revoir à la culture Tex-Mex et de voir le Mexique, le vrai ! Mais par où passer ? Depuis notre arrivée aux États-Unis tout le monde nous donne l’impression que la frontière c’est tout un épisode d’Enquête Exclusive : « Drogues, cartels, enlèvements … Bienvenue dans l’enfer mexicain ! » El Paso ? Presidio ? Mac Allen ? Tout les avis sont différents mais ils sont d’accord sur un point : ne le faites pas en stop !

Un récit de voyage au Mexique par sacremanchots

On prend la décision de monter à El Paso, une des villes les plus sûres du Texas pour traverser à Ciudad Juarez. Oui mais voilà… Ciudad Juarez c’est la deuxième ville la plus dangereuse au monde et ça c’est notre première voiture en sortant de Terlingua qui nous l’apprend…   On décide donc de traverser la frontière Presidio-Ojinaga, c’est juste à côté et il y a moins de monde donc moins de dangers ! Et pour y avoir moins de monde il y a moins de monde !

On se fait déposer sur une route déserte, et après plusieurs heures et un de nos meilleurs scores d’attente en stop on se dit que ce serait bête de vouloir échapper à un enlèvement si c’est pour mourir de soif ou dévorés par un couguar ! On remonte donc au village à côté, Lajitas, où on rencontre Abdias.

C’est un Mexicain qui va rentrer chez lui, à Ojinaga et il a de la place dans sa voiture, yes ! On traverse donc les derniers kilomètres de désert américain avant d’arriver au poste-frontière, de tamponner nos passeports et de chanter du Luis Mariano… En nous voyant si heureux d’entrer au Mexique, Abdias nous dit que c’est la première fois qu’il voit des gens aussi heureux de traverser la frontière dans ce sens là !

Une fois nos chapeaux de cow boy échangés contre des sombreros on décide de s’éloigner du désert de Chihuahua qui n’est pas aussi mignon que son nom peut laisser entendre… Comme c’est la zone près de la frontière il y a beaucoup de trafic de drogue qui va passer aux States et certains cartels qui font des enlèvements pour demander une rançon… Rajoutez à ça une armée omniprésente et une police corrompue et voilà le Nord du Mexique !

D’ailleurs Abdias veut nous montrer la police corrompue… Du coup il attend qu’une voiture de police soit à côté pout griller un stop ! La police nous arrête fusil à la main, Abdias met un billet dans les papiers d’identité et le tour est joué, plus aucun problème ! On descend donc 4000 kms en 3 camions (qui se sont tous déjà fait attaqués au moins une fois) et en 3 jours on arrive au Yucatan, peut être une des zones les plus touristiques mais aussi les plus sûres du pays !

Puis l’expérience nous à montré que se concentrer 3 semaines dans une région plutôt que d’essayer de tout voir est au final la meilleure façon de s’imprégner de la culture et de ne pas passer notre temps sur la route !   Pour voir nos autres articles, rendez-vous sur www.sacremanchots.com