Le mariage indien est un mariage religieux. Pour tous les pratiquants, le mariage hindou est donc sacré. Comme pour tous les mariages religieux, le mariage en Inde possède aussi ses propres coutumes ancestrales qui font de lui un événement inoubliable.

Le mariage indien, c’est quoi ?

Les traditions du mariage hindou (aussi parfois appelé mariage bollywood) sont transmises de génération en génération et fait partie intégrante de la culture et de la vie indienne. En effet, l’hindouisme place le mariage comme une valeur sacrée, parce que c’est l’union d’un mari et de son épouse pour construire une nouvelle famille et donner la vie.

Contrairement aux pays occidentaux, le mariage en Inde reste très souvent une union arrangée par les parents de deux familles. Aujourd’hui, il concerne près de 9 mariages hindous sur 10. La cérémonie d’un mariage indien peut durer jusqu’à douze jours selon les familles et leurs moyens financiers. Plus les noces indiennes sont fastueuses, plus les familles se hissent dans la société. C’est pourquoi, il n’est pas rare de voir un mariage hindou engendrer des frais exorbitants.

Mariage hindou - Bangalore, Inde

Mariage hindou – Bangalore, Inde © Prati Photography / Flickr

Depuis des siècles, le mariage arrangé fait partie intégrante de la culture indienne. Le mariage étant davantage considéré comme une alliance entre deux familles plutôt que l’union entre deux personnes. L’union des familles est censée contribuer à la stabilité conjugale. Au départ, il est vu comme un moyen d’unir les familles des castes supérieures mais la pratique s’est répandue aux castes inférieures. Et même si aujourd’hui l’Inde s’est modernisée, cette tradition continue à perdurer.

L’évolution de la société et des mœurs font que de nos jours certaines traditions anciennes ne sont plus pratiquées. Si en Occident la pratique du mariage arrangé peut sembler choquante, car portant aux nues les valeurs de l’amour et de la séduction, en Inde, elle est avant tout vue comme un acte « bienveillant » dans le but de trouver le partenaire idéal.

Les critères pris en compte pour le mariage arrangé en Inde sont la religion, la caste, le statut social et la profession, des critères physiques en particulier pour le choix des jeunes femmes. Aujourd’hui, les jeunes gens destinés à être mariés peuvent se rencontrer et apprendre à se connaitre avant les fiançailles officielles et le mariage. Ensuite ils sont libres de donner leur consentement ou non.

Inde, mariage

Inde, mariage © Sandip887 / flickr

Quelques chiffres sur le mariage en Inde

Le taux de divorce est de 1,1 % 75 % des indiens préfèrent avoir recours à un mariage arrangé. L’âge moyen du mariage pour les hommes est de 26 ans et 22,2 ans pour les femmes. Généralement dans les zones rurales de l’Inde on se marie plus jeune, il y a une différence de 2 ans entre les zones rurales et les zones urbaines.

Le mariage est une véritable activité nationale en Inde. Annonces dans chaque journal du pays, et aujourd’hui de plus en plus de sites Internet permettent aux familles de se rencontrer, surtout lorsqu’elles ont émigrées à l’étranger. Des événements annuels ont lieu, sortes de « foires au mariage » qui permettent à la diaspora de se retrouver au pays natal, pour deux jours de recherche effrénée d’un conjoint. Les parents tout comme leurs enfants, écument les stands et les négociations vont bon train.

La dot (dahej) en effet est un argument encore important dans la conclusion d’un mariage. Longtemps décrié par les Occidentaux, le fait est qu’aujourd’hui le comportement de ces derniers tend à se rapprocher du modèle indien. Le fleurissement des sites de rencontre, où chacun cherche « chaussure à son pied », en sélectionnant, triant, éprouvant chaque candidat, n’a rien à envier au mariage à l’indienne.

C’est un peu le monde à l’envers, mais cela permet d’avoir un autre regard sur les traditions de l’Inde, et de ne plus porter de jugements précipités. Et vous, que pensez-vous du mariage arrangé ?

%d blogueurs aiment cette page :