L’Est

C’est dans cette partie du territoire que fut construite en 1891 la première ligne de chemin de fer reliant l’Afrique du Sud au Zimbabwe. Attirée par ce grand axe de communication et la fertilité des sols, une grande partie de la population s’y établit avant l’indépendance.
Les villages devinrent des villes et les chemins des routes. On trouve ici les grandes infrastructures qui font aujourd’hui de cette région la zone la plus développée du pays. Bien que très urbanisé, l’est du Botswana possède de grands espaces sauvages et des vestiges de trésors archéologiques.

Gaborone

Edifiée en 1887 en tant que centre administratif, Gaborone, du nom du chef de la tribu des Batlokwa, connut quelques années plus tard, comme toute la région, une croissance rapide avec l’arrivée du chemin de fer. En raison de sa situation géographique privilégiée, elle fut choisie pour être la capitale du futur Botswana indépendant en 1966.
Dès lors, elle ne cessa de se développer pour devenir aujourd’hui une immense métropole d’environ 200 000 habitants, dotée d’un aéroport international. La ville n’a pas beaucoup de charme ni grand intérêt, si ce n’est en tant que point de transit. Les activités se concentrent autour de complexes commerciaux comme le Mall central, situé dans le quartier principal de la ville.

National Museum & Gallery

331, Independance Avenue, tout près du Mall central. Ouvert du mardi au vendredi de 9 h à 18 h, le week-end de 9 h à 17 h. Entrée libre.
La première salle du musée présente une série d’œuvres d’artistes africains contemporains (peintures, sculptures, objets divers) et des tableaux de peintres anglais des XIXe et XXe siècles. Les autres salles sont consacrées aux différents groupes ethniques du pays, notamment les San. De nombreux animaux empaillés permettent également de mieux comprendre la faune et la flore du pays.

Gaborone Game Reserve

Accès depuis la Limpopo Road, à la périphérie de la ville, à 1 km à l’est de Broadhurst. Ouvert tlj de 6 h 30 à 18 h 30. Entrée payante.
Cette petite réserve de 550 ha se visite en voiture et permet de se familiariser avec la faune présente dans les grands parcs nationaux. Il est agréable d’y passer une demi-journée pour y surprendre quelques spécimens de gnous, zèbres, phacochères, chacals, rhinocéros blancs et plusieurs espèces d’antilopes.

Les environs de Gaborone

Tout autour de la capitale, plusieurs sites offrent des possibilités d’activités et d’escapades qui permettent d’aller à la rencontre du pays et de ses habitants.

Oodi

Situé à 25 km au nord de Gaborone, le village d’Oodi est réputé pour sa coopérative, qui produit des tapisseries au style typiquement botswanais.

Lentswe-la-Oodi Weavers

Ouvert du lundi au vendredi de 8 h à 16 h 30, le week-end de 10 h à 16 h 30. Entrée libre.
Les femmes tswana qui travaillent dans cette coopérative réalisent sur place des tapisseries murales très colorées qui représentent des scènes de la vie sauvage africaine ou de la vie locale.

Matsieng

Au nord-ouest de Mochudi, à environ 5 km de Rasesa, des traces de pieds humains et des empreintes d’animaux sont représentées dans le lit d’une rivière. Il serait le lieu des premiers pas sur terre de Matsieng, l’ancêtre fondateur de la tribu des Batswana, qui aurait émergé du trou, suivi de ses animaux.

Mokolodi Nature Reserve

En direction de Lobatse, à 15 km au sud-ouest de Gaborone. Ouvert tlj de 7 h 30 à 18 h. Visites guidées de nuit à 19 h. Entrée payante.
Cette réserve privée de 3 000 ha est centrée sur la conservation de la faune et de la flore et sur l’éducation. Les visiteurs peuvent observer quasiment tous les représentants de la faune africaine dans leur propre véhicule ou en safari organisé. De nombreuses espèces ont été introduites ici, comme le rhinocéros blanc ou les quatre éléphants apprivoisés que l’on peut chevaucher.

Mannyelanong Game Reserve

Otse, à 45 km au sud de Gaborone et à 15 km au nord de Lobatse. Ouvert tlj du lever au coucher du soleil. Entrée libre.
La colline d’Otse, point le plus élevé du Botswana, à 1 489 m, abrite une importante colonie de vautours du Cap. L’endroit fut déclaré réserve naturelle en 1986, pour protéger l’espèce en voie de disparition, et une grande clôture protège les oiseaux qui sont très sensibles au bruit.
L’hiver austral (de juin à septembre) est la meilleure période pour visiter la réserve, puisque c’est le moment où les vautours se reproduisent. Des visites guidées sont organisées par Birdlife Botswana, situé à Gaborone.

Vers Francistown

Certains sites des environs méritent qu’on s’y attarde, comme Serowe, l’un des villages du Botswana les plus intéressants historiquement, ou encore la région magnifique de Tuli Block.

Serowe

Capitale de la tribu des Bangwato, Serowe est le berceau de la famille royale Khama, dont est issu le premier président du Botswana, sir Seretse Khama. C’est l’un des plus grands villages traditionnels du Botswana, qui a conservé son caractère africain. Construit autour de la colline de Thathaganyana, on y trouve les vestiges d’un village du XIe siècle.

Khama III Memorial Museum

Sur la route d’Orapa. Ouvert du mardi au vendredi de 8 h à 17 h, le samedi de 10 h à 16 h 30. Entrée libre.
Le musée, qui occupe la Maison-Rouge, demeure ancestrale de la famille Khama, est dédié à son histoire et expose des effets personnels du chef Khama III et de ses descendants. Objets et illustrations évoquent également Serowe et la vie des peuples bangwato et san. La section d’histoire naturelle présente en outre une importante collection d’insectes et de reptiles africains.

Khama Rhino Sanctuary

A 25 km au nord-ouest de Serowe. Ouvert tlj de 8 h à 19 h. Entrée payante.
Cette réserve de 4 300 ha a été créée pour protéger les derniers rhinocéros blancs et noirs du Botswana, victimes des braconniers qui les tuent pour leur corne aux prétendues vertus aphrodisiaques.

Région de Tuli Block

Difficile d’accès, la région de Tuli Block est principalement occupée par la plus importante réserve privée d’Afrique, la North-East Tuli Game Reserve, qui couvre près de 100 000 ha. On peut non seulement y observer un large éventail de la faune botswanaise, mais également quelques-uns des plus beaux paysages. La région abonde en sites archéologiques et historiques comme en particularités géographiques.
Le mur de Salomon ou les collines de Tswapong et de Lepokole sont d’intéressants monuments géologiques marqués par de remarquables peintures rupestres san.

Suivez le guide  !

A 130 km à l’ouest de Gaborone, la mine de diamants de Jwaneng, l’une des plus grandes du monde, se visite en prenant rendez-vous une semaine à l’avance auprès de Debswana Public Relations.

Revenir au début du guide