Voyage à Madagascar

Une île de passion

Quatrième plus grande île du monde, Madagascar est en fait bien plus qu’une simple île. C’est un véritable continent, la vraie mémoire du monde. Mélange subtil d’Afrique et d’Asie, le pays, chargé d’histoire et de traditions, joue avec merveille de ses charmes et de ses contrastes. Offrant au voyageur des paysages qui passent de l’impénétrable forêt tropicale aux envoûtants lagons turquoise ou des rizières miroitantes à la savane tout juste piquetée de palmiers.

Enfin, Madagascar est aussi riche d’une population largement métissée mais qui, toutes ethnies confondues, revendique à juste titre sa « malgachitude ».
De ses plages bordant l’océan Indien ou le canal du Mozambique aux Hautes Terres du centre du pays, de ses attrayants villages de pêcheurs aux typiques maisons merina, la « Grande Ile » s’offre des allures de monde à part. Fermement ancrée sur le tropique du Capricorne, à seulement quatre cents kilomètres des côtes du Mozambique, Madagascar reste un superbe pays de cocagne pour le voyageur en mal de dépaysement, de découvertes authentiques et de contacts chaleureux avec une population tout sourire qui a le soleil au fond des yeux…

Créons ensemble votre voyage idéal à Madagascar

Créons votre voyage

Antananarivo, Antsirabé, Ambositra : le centre

À Antananarivo, les étroites maisons de brique rouge montent à l’assaut des collines dans un désordre qui reste un défi aux règles urbanistiques modernes. Typiques, ces bâtisses ressemblent à des maisons de poupée. Serrées le long d’escaliers abrupts ou de ruelles qui grimpent ou dégringolent des collines. Palais, parcs et collines s'offrent néanmoins volontiers au visiteur. Plus au sud, Antsirabé a une flatteuse réputation de ville thermale, coquette et charmante, au climat doux, qui enchante les visiteurs. Ambositra, elle, offre le spectacle d'une ville traditionnelle et artisanale, notamment la tradition séculaire du « zafimaniry », l’art du travail du bois.

Île Sainte-Marie, île aux Nattes

Les Malgaches l’appellent Nosy Boraha, mais on la connaît sous le nom d’île Sainte-Marie. Ile refuge et véritable paradis pour les plongeurs, c’est aussi une île séduction : ses longues plages frangées de cocotiers, ses récifs coralliens, sa forêt tropicale et une histoire riche en rebondissements en font une étape incontournable. A la pointe sud de l’île Sainte-Marie, au cœur d’un lagon enchanteur, Nosy Nato est un minuscule îlot dont on fait le tour en quelques heures. Ses charmes exotiques et tropicaux sont évidents : les eaux sont d’une belle couleur émeraude et les plages de sable blanc sont bordées de cocotiers.

Du Parc national d’Andasibe-Mantadia au Pangalanes

Sur 10 000 ha, le parc national de Mantadia a pour but de protéger l’indri, le plus gros lémurien, au pelage noir et blanc, dépourvu de queue et qui peut vivre quatre-vingts ans. Sa principale caractéristique réside dans ses fameux cris d’effroi, d’amour ou de localisation. Ce parc recèle aussi quelques chutes d’eau remarquables. Sur plus de 660 km entre Tamatave et Farafangana, une mince bande de terre sépare l’océan Indien de l'extraordinaire canal des Pangalanes, constitué d’une enfilade de lacs artificiels, de lagunes et de cours d’eau naturels. Le tout au cœur d’une végétation exubérante.

Diego-Suarez et les Tsingy Rouges

Célèbre pour sa baie et pour son port, Diego-Suarez (« Antsiranana », « là où il y a un port ») est une cité de charme. Le sourire de sa population métissée, son mélange architectural, son environnement naturel, le soleil qui la baigne d’une lumière qui évolue au fil de la journée font partie des attraits de « Diego ». A 70 km de Diego-Suarez, les aiguilles acérées du massif des Tsingy rouges représentent un patrimoine naturel unique de Madagascar. Constituées de grès, de marne et de calcaire, elles sont le fruit de l’érosion naturelle et constituent un spectacle époustouflant.

Les îles : Nosy Be, Nosy Komba

Ile paradis ou île touristique ? Nosy Be (« la Grande Ile »), est l’une des îles satellites les plus intéressantes de Madagascar.Ses multiples facettes et sa réelle douceur de vivreraviront les adeptes du farniente et les « découvreurs » : ceux qui s’aventurent entre les étals des marchés, dans les petites rues des villages ou au cœur des plantations de canne à sucre, de café ou d’ylang-ylang. L’archipel compte de nombreuses îles qu’il est très facile de visiter. Les plus importantes étant Nosy Komba, Nosy Tanikely, Nosy Sakatia et Nosy Iranja.

Morondava et l'allée des Baobabs

A l’embouchure de la rivière qui lui a donné son nom, face au canal du Mozambique, Morondava offre dix mois d’ensoleillement sur douze. La ville mérite l’escale ! L'allée des Baobabs, à 20 km au nord est un grand classique qu’il ne faut rater sous aucun prétexte ! C’est le plus grand alignement de baobabs de tout le pays. Ces arbres de toute forme et de toute taille, mais toujours dotés d’une minuscule frondaison en forme de parasol à leur sommet, sont fort nombreux dans l’Ouest malgache et constituent l’une des énigmes de la flore endémique.

 

Tsingy Rouge, Madagascar © photosforyou 4
Baobab, Madagascar © JeanFiFou
Tsingy Rouge, Madagascar © photosforyou 4
Femmes portant un panier, plage de Madagascar © aga2rk
Tsingy Rouge, Madagascar © photosforyou 4
Antananarivo, Madagascar © Fifaliana Joy
Tsingy Rouge, Madagascar © photosforyou 4
Tsingy Rouge, Madagascar © photosforyou

Découvrez nos offres de voyage prêt-à-partir

Voyages prêt-à-partir