Voyage en Grèce

Terre de plaisirs, de soleil et de simplicité

Un air de bouzouki et des cartes postales bleu et blanc… Au milieu, c’est la vie. La vie grecque, à la fois épicurienne… et spartiate ! La Grèce ne trompe pas, et, dès le premier abord, c’est une terre de plaisirs, de soleil et de simplicité. Oui, les plaisirs, que la Grèce fait varier selon l’étonnante diversité du pays le plus insulaire d’Europe !

Imaginez toutes les facettes du Péloponnèse, Corfou l’italienne, Rhodes la fleurie, l’Epire sauvage, Delphes l’antique; la terre, les îles. Imaginez un pays dont les points extrêmes sont presque aussi éloignés que Brest de Strasbourg, et Lille de Perpignan, mais avec six fois moins de surface !
Qui a dit que la Grèce était classique ? Ce vieux pays est une destination jeune, timidement ouverte au tourisme dans les années soixante-dix. Et déjà, son image change. Au début, on roulait vers l’Acropole et les dieux de l’Olympe, aujourd’hui, on vole vers les chapelles à toit bleu et les bourgades blanches. Dans l’élan des jeux Olympiques, on vient de plus en plus s’encanailler à Athènes ou à Salonique, comme on le fait à Séville ou à Londres.

Car cela fait longtemps déjà que ses visiteurs ne cherchent plus seulement cette Grèce peuplée d’ânes et de paysans bottés, mais aussi une Grèce bien d’aujourd’hui, avec ses femmes à crinière, modernes dans l’ancestral habit sombre. La Grèce se renouvelle ? Normal. Elle est faite pour qu’on y retourne.

Créons ensemble votre voyage idéal en Grèce

Créons votre voyage

Les incontournables en GrèceUne richesse culrurelle incroyable, berceau de l'européanité

Athènes et le Péloponnèse

Évidemment, la ville et sa région regorge de perles historiques et culturelles, tout en ayant depuis quelques années une activité et une attraction retrouvée. Acropole, Parthénon, le quartier de Plaka, le mont Lycabette, encore trop peu visité. Plus loin, vous pourrez découvrir le fameux port du Pirée et la côte du golfe Saronique jusqu'au Cap Sounion.

Delphes, nombril des grecs

Site divin, devins perfides, trésor maudit : malgré les nombreux visiteurs qui s’y pressent comme au temps de l’oracle, Delphes dégage encore l’aura d’une légende qui cimenta la Grèce… au milieu d’une région d’une prodigieuse variété, portant le nom fourre-tout de Grèce centrale.

Thessalonique, amour balkanique

La plus vaste région de Grèce est aussi une des plus attachantes, à commencer par Thessalonique, ville frontière, métropole du Nord et porte des Balkans. Proche des frontières sensibles, la deuxième ville de Grèce est restée un port de brassage quelque peu cocardier – bien que la cocarde d’ici, soit le soleil à seize rayons !

Les Cyclades

Cinquante-six îles qui font le cercle (kuklos) autour de Délos : naguère, les touristes n’avaient d’yeux que pour le vieux sanctuaire. Santorin, c’était pour les initiés. Mais, en dix ans, les Cyclades sont devenues un « must », offrant tout le spectre des plaisirs, du rêve solitaire à la « rave » organisée. Le succès crée des embouteillages, les Cyclades n’en mourront pas : leur âme dépasse la dimension humaine.

Rhodes et le Dédocanèse

Son nom rauque comme un soupir de taureau a du mal à rendre une douceur qui se prolonge au cœur de l’hiver. L’Ile rose traîne le souvenir intimidant de son Colosse et des rudes chevaliers qui harcelèrent les Turcs pendant 213 ans, avant de plier bagage, direction Malte.

L’Epire, entre neiges et roseaux

De Kalambaka au col de Katara, la route est infernalement belle et difficile. Arrivé en haut, les pins ouvrent enfin les rideaux sur le plus haut col de Grèce (1 705 m), inondé de brume ou de soleil couchant. Ici commence l’Epire.

Santorin, bord de mer - Grèce © tghurd 4
Parthenon, Athènes, Grèce
Santorin, bord de mer - Grèce © tghurd 4
Eglise, Oia, Santorin, Grèce
Santorin, bord de mer - Grèce © tghurd 4
Zakynthos, Grèce
Santorin, bord de mer - Grèce © tghurd 4
Santorin, bord de mer - Grèce

Découvrez nos offres de voyage prêt-à-partir

Voyages prêt-à-partir