Comment partir ?

En avion

De France

Azal est la seule compagnie à assurer des vols directs pour Bakou au départ de Paris. Vols réguliers les mardi, vendredi et dimanche au départ de Roissy-Charles-de-Gaulle.

Durée du vol

5h10 à l’aller, 5h30 au retour.

Renseignements et réservations

Azal France, 2 rue d’Argenteuil, 75001 Paris, tél. : 01 40 15 00 05 ; www.azal.az

La compagnie russe Aeroflot assure plusieurs vols quotidiens au départ de Paris via Moscou.

Durée du vol

Entre 8 h et 12 h 30.

Renseignements et réservations

Aeroflot33 av. des Champs-­Elysées, 75008 Paris, tél. : 01 42 25 43 81 ; e-mail : aeroflot.paris@aeroflot.fr ; www.france.aeroflot.aero/eng

D’Europe

La compagnie britannique BMI (British Midlands) assure un vol quotidien direct au départ de Londres-Heathrow.

Durée du vol

5 h 35 à l’aller, 6 h 10 au retour.

Renseignements et réservations

BMI, tél. : 01 41 91 87 04 (France) ; 02 713 1284 (Belgique) ; www.flybmi.com

Lufthansa, Austrian Airlines et Turkish Airlines assurent également des vols au départ de Francfort, Vienne ou Istanbul.

Renseignements et réservations

Lufthansa, tél. : 0892 231 690 (France) ; 070 35 30 30 (Belgique) ; 0900 900 933 (Suisse) ; www.lufthansa.com
Austrian Airlines, tél. : 0820 816 816 (France) ; 2 642 2570 (Belgique) ; 044 286 8088 (Suisse) ; www.aua.com
Turkish Airlines, tél. : 01 74 25 04 96 / 00 76 / 00 77 (France) ; 0848 444 849 (Suisse) ; www.thy.com

En voiture

C’est un très long périple de près de 5 000 km pour lequel la route la plus sécurisante passe par la Turquie. Le choix d’un passage par les républiques du nord du Caucase peut poser problème au passage des frontières (même avec les visas adéquats). Une alternative consiste à passer par la Grèce avec une étape ferry.

En train 

Le trajet le plus direct passe par Moscou, mais il existe également une possibilité via Istanbul qui relève du parcours du combattant. L’expérience rail peut être très sympathique mais très coûteuse et longue. Pour relier Paris à Moscou, il faut compter environ 48 h, puis 60 h jusqu’à Bakou.

Renseignements et réservations

Russian trains : www.russiantrains.com
Trains Russia : www.trainsrussia.com/en/travels

Passeport et visa

Les citoyens de l’Union Européenne doivent être détenteur d’un visa d’entrée en République d’Azerbaïdjan. Le visa doit être obtenu avant le départ auprès de l’Ambassade d’Azerbaïdjan à Paris (78 avenue d’Iena, 75016 Paris, tél. : 01 44 18 60 20, fax : 01 44 18 60 25) ou en cas d’urgence, à l’aéroport de Bakou avec une photographie d’identité et la somme de 60 € ou 80 US$. La validité maximum est alors d’un mois avec une seule entrée. Il n’est pas possible d’obtenir un visa aux autres points d’entrée en Azerbaïdjan. Pour rester plus d’un mois, s’adresser aux Services d’Immigration de l’Etat (av. Atatürk, 53, tél. : +994 12 498 94 64).
N.B. : Les voyageurs dont le passeport contient un cachet de la région séparatiste du Haut-Karabakh ne pourront pas obtenir de visa pour l’Azerbaïdjan?!

Formalité douanières

L’importation de devises étrangères n’est pas limitée, mais une déclaration doit obligatoirement être remplie. L’exportation est limitée à la même somme. Il est recommandé de déclarer les espèces importées dans le pays, notamment au-delà de 2?000 US$. Seuls les citoyens azéris peuvent faire circuler la monnaie locale.
L’exportation d’objets personnels, de produits artisanaux et de marchandises achetées dans le pays est autorisée, mais peut être soumise à permis. Celle des antiquités, armes et munitions est interdite. Est considéré comme antiquité tout tapis ou objet artisanal produit avant 1960.
Le permis d’exporter tapis, pièces, armes blanches et les produits de l’art populaire est donné par la commission spéciale du Musée national du tapis et d’arts populaires appliqués d’Azerbaïdjan (123a avenue Neftchilar, tél. : +994 12 493 66 85, 493 05 01). Le permis d’exporter les tableaux peut être obtenu au département du Musée d’arts (9/11 rue Niyazi, tél. : +994 12 492 57 89, 492 57 11). Les œuvres artistiques inclues dans la liste des objets protégés ne peuvent être transportées qu’avec la permission et la quittance du paiement du droit de douane.

Assurances

Quelle que soit la durée du séjour, une assurance rapatriement s’avère essentielle. Il est nécessaire de s’assurer qu’elle figure dans les garanties offertes par la carte de crédit utilisée pour le règlement du séjour ou des billets d’avion, le cas échéant, elle peut être souscrite auprès d’un organisme spécialisé. L’assurance annulation, fortement recommandée, reste à la convenance de chacun.

Lire la suite du guide