L’aventure Omanaise commence !

PAR STÉPHANIE LABEYRIE

«

J’avais envie d’aventure de paysages splendides où planter ma tente, des lieux insolites, des aurores sur un horizon inconnu différent chaque matin.
C’est à une heure très matinale que nous posons le 1er pied à Mascate, la capitale du Sultanat d’Oman.
L’air chaud nous caresse déjà le visage et procure une sensation agréable.
On respire à fond ! Les yeux pétillent d’émotions, l’aventure Omanaise commence !

La grande mosquée du Sultan Qabus de Mascate – J1

Nous démarrons en douceur avec la visite de la grande Mosquée du Sultan Qabus de Mascate.
 Cet emblème religieux majestueux à l’architecture typiquement orientale finement ciselée est sublimé par ses mosaïques colorées absolument uniques.

Après 2h30 de trajet en 4×4 nous attaquons notre première randonnée d’échauffement dans le massif du Jebel Akhdar, au plateau de Sayq.
Nous avons laissé la civilisation derrière nous et nous voilà dans un cadre montagneux et particulièrement sauvage.
Nous avons traversé les cultures en terrasse et un charmant village aux belles portes colorées.
Ce soir nous dormirons en bivouac à 2000 m d’altitude.

Les wadis au bout du canyon – J2

Dès 8h, nous voici partis pour une belle randonnée. Nous avons descendu sur un terrain rude et rocailleux où nous sommes arrivés jusqu’au vieux village niché au fond du canyon. Le décor est splendide ! Une fois en bas, il a bien fallu remonter. Avec un dénivelé de 600 m et une chaleur qui commence à se faire ressentir, la marche est sportive.

Par chance, la semaine dernière de très fortes pluies ont approvisionné les Wadis, nous avons donc pu déjeuner les pieds dans l’eau. Un petit coin de paradis qui nous remplit de bonheur !
Le paysage est époustouflant. On s’y sent bien.

Arrivés au bivouac, nous dînons à  même le sol dans une ambiance conviviale, le repas épicé partagé autour du feu s’accompagne de légendes omanaises contées.
Un lampion lancé dans la nuit étoilée marquait la fin de cette deuxième journée exceptionnelle et magique.

Aventure sous le Jebel Shams : wadis et rivières turquoises – J3

Quel plaisir dès le réveil d’aller marcher quelques mètres au beau milieu de nulle part, respirer l’air frais et redécouvrir le paysage de la veille sous de nouvelles couleurs matinales. Ce matin-là, nous avons fait une randonnée dans le Grand Canyon dominé par le Jebel Shams.

Nous avons longé la paroi jusqu’à un ancien village abandonné depuis 30 ans. Là-bas un point d’eau nous attend où un beau rideau de pluie s’écoule. Le panorama est extraordinaire, on se sent microscopique, mais tellement vivants.

Nous avons enchaîné avec une balade les pieds dans l’eau dans une belle palmeraie au fond de la vallée.

A travers Nizwa, son fort et son souk – J4

Nous commençons ce 4ème jour par la visite du fort de Nizwa, un très bel édifice historique construit au XVIIème siècle et restauré en 1998. Tout en haut de la tour, la vue est imprenable !
Puis nous avons flâné dans le souk avec ses belles poteries, ses odeurs d’épices, d’encens. « Une dégustation de dattes ? » Volontiers !

Les ombres du Désert des Wahibas

L’arrivée dans le désert des Wahibas restera gravée dans ma mémoire. Nous sommes entourés de sable à perte de vue.
Une euphorie collective se fait ressentir. Un mélange d’excitation et d’émerveillement devant ce paysage à couper le souffle.
On s’est assis. Silence… Moment de sérénité, d’apaisement, de bien-être…  nous avons assisté au coucher du soleil sur les dunes. Et comme mis en scène, des dromadaires ont pointé le bout de leur nez.

Le relief des dunes, les ombres des ondes du sable, la lumière tout vient sublimer ce nouveau paysage  du sultanat.

Alors que la nuit tombe les tentes ne sont pas montées,…  « Dormons donc à la belle étoile » !

Etape au bout du désert : le Wadi Bani Khalid – J5

Au matin le panorama est encore plus beau que la veille, l’aurore nous offre un nouveau filtre coloré.
La matinée  s’enchaîne avec une randonnée silencieuse et contemplative dans le désert, accompagnant les dromadaires en suivant la cadence nonchalante qu’on leur connaît.

L’après-midi même, nous avons apprécié un moment de détente au Wadi Bani Khalid. Nous nous sommes baignés dans les grandes vasques d’eau turquoise. Quel rafraichissement !

Le prochain bivouac se trouve à la sortie du désert  dans un décor se rapprochant de la savane.
Un bon poisson grillé au barbecue dans l’estomac nous a aidé à poursuivre la soirée autour du feu à fumer la chicha.

Les côtes du Sultanat : de Sur à Wadi Tiwi – J6

Notre route nous mène vers le bord de mer où nous attend Sur, une très jolie ville côtière avec son port typique et sa belle plage. Nous avons pique-niqué le long du wadi des sandwiches aux fallafels. Nous avons marché une petite heure avant d’arriver au site de la baignade.
Quelle belle surprise en découvrant une cascade avec une telle pression qu’il était difficile de nager.

Nous avons rejoint le dernier bivouac sur la plage pour une nouvelle nuit sous les étoiles Omanaises.

Échappée côtière sur le retour à Mascate

Dernière journée à Oman ! Dès le réveil nous sommes allés piquer une tête dans la mer.
Nous avons continué notre aventure le long du littoral avec une séance de snorkeling. Nous avons pu apercevoir quelques poissons colorés. Nous avons regagné la civilisation avec la visite du souk de Mascate. Une explosion de couleur, de senteur, tous les sens sont en ébullition.

Nous avons partagé notre dernier diner à la table d’un bon restaurant Syrien. Un délice !

Mascate : devant le palais du Sultan Qaboos

Avant de prendre l’avion nous nous sommes arrêtés pour admirer le palais royal du sultan Qaboos.
L’architecture à Oman est moderne et ultra colorée mais respectueuse du style traditionnel oriental.  On retrouve les palais des contes des milles et une nuit.

Ce voyage à Oman est un véritable kaléidoscope de paysages et d’ambiances.
Les massifs montagneux côtoient les dunes du désert, les vagues de l’océan et les palmeraies des wadi.
Oman, c’est un peu comme un secret bien gardé, une destination résolument atypique qui vaut le détour !