Le vieux quartier de Hanoi.

Réputé pour ses échoppes et artisans, le vieux quartier de Hanoi risque de perdre de son aura historique et typique au fur et à mesure de la disparition de ses vieux métiers.

Les anciens partent et les jeunes ne reprennent pas le métier. C’est en substance ce que dit Nguyên Phuong Hùng, le dernier forgeron de la rue des Forgerons (Lò Rèn).
Difficile de contrer les évolutions technologiques et économiques actuelles, même si elles ne vont pas nécessairement dans le sens de la qualité. « Les forges ont commencé à disparaître en 1995 pour laisser place à des commerces modernes, en liaison avec le boom du tourisme. Je suis le dernier et je n’ai pas l’intention d’abandonner. J’aime ce que je fais et j’en suis fier ».

Le forgeron Nguyên Phuong Hùng est un vrai passionné.

Le forgeron Nguyên Phuong Hùng est un vrai passionné. © Thúy Hà/CVN

Tous ces petits métiers dont raffolent les voyageurs au Vietnam, et qui n’existent plus sous nos contrées offrent un spectacle toujours plaisant et apportent un cachet authentique et historique à ce vieux quartier, qui pourtant n’en finit pas de se transformer. Ces « dinosaures » de l’artisanat laisseront place tôt ou tard à des boutiques plus modernes ou des hôtels.

Le quartier sera différent, mais conservera sûrement une ambiance surannée, héritée des cette vie de petits métiers.

Le «Hanoi des 36 rues et corporations »

Point de ralliement des commerçants il y a plus de 500 ans maintenant, Hanoi ou plutôt Than Long à l’époque, prit son envol de dragon sous l’impulsion du roi Ly Thái Tô. Celui-ci décida de transférer la capitale de son royaume, alors située à Hoa Lu,  vers cet emplacement stratégique.

Il n’avait pas tort et Hanoi prit une importance économique de premier plan, attirant toujours plus de commerçants et producteurs vers cette place de marché nationale. Nombre de corporation d’artisans et de commerçants se constituèrent ainsi et aujourd’hui encore, constituent l’âme du vieux quartier.

Vendeuses de fleurs - Hanoi, Vietnam

Vendeuses de fleurs – Hanoi, Vietnam – © Andrey Samsonov / Flickr

Fêtes et traditions séculaires se sont perpétuées au sein de ces rues vivantes, ou chacun se connait et s’entraide, et cette continuité à travers le temps a permis de conserver liens sociaux, mais aussi architectures anciennes et pratiques artisanales traditionnelles.

Le voyageur au Vietnam du Nord y trouvera son compte, une ambiance de village qu’ont pu recréer ces habitants eux-mêmes liés à leurs villages d’origine, et qui fait le succès touristique du quartier.

Vous trouverez dans le quartier les rues dont le nom porte encore celui de la corporation qui s’y est installé : Hàng Bac pour les orfèvres, Hàng Dông pour les mouleurs de cuivre et de bronze, Hàng Thiêc pour les ferblantiers, etc… Autant de traditions culturelles et spirituelles que la ville essaie de préserver.

«Bien qu’il y ait eu des changements au niveau des métiers et des produits proposés, plusieurs rues de corporation ont su sauvegarder leurs traditions ancestrales», affirme Trân Viêt Anh, chef-adjoint du comité de gestion du vieux quartier de Hanoi.

L’âme de la capitale vietnamienne

Temple Bach Ma - Hanoi, Vietnam

Temple Bach Ma – Hanoi, Vietnam – © Pierre Doyen / Flickr

Ces voies piétonnes où abondent petits commerces et boutiques en nombre sont un lieu privilégié de découverte pour les touristes, qui peuvent effectivement y découvrir patrimoines matériels et vestiges historiques, mais aussi la vie grouillante d’une cité humaine.

Ce joyeux désordre ne facilite pas la découverte de la ville et brouille ses repères pour le visiteur étranger, mais cela lui confère un charme non dépourvu d’authenticité. Malgré cela, la ville essaie de structurer les personnes et les lieux du vieux quartier afin d’apporter sécurité et confort aux visiteurs.

Le Théâtre de tuông propose du théâtre traditionnel classique, le spectacle de marionnettes sur l’eau est un classique des circuits au Vietnam. Ca trù (chants des courtisanes), Châu van (chant religieux), Hat xâm (chants des aveugles) peuvent être également écoutés à Hanoi. D’autres activités se créent ici et là, mais la coordination manque. Pour Hanoi, il s’agit d’une opération de développement touristique de premier ordre à mettre en oeuvre.

En attendant, vous prendrez bien un phở (soupe traditionnelle) au coin de la rue ? Bon appétit.

Phở - Hanoi, Vietnam

Phở – Hanoi, Vietnam – © Solarfeet / Flickr

Quelques exemples de circuits au Nord Vietnam :

Article original sur Vietnam-tangka : Visiter le vieux quartier de Hanoi