Dobrodošli !

Ses habitants disent plaisamment que Dieu, après avoir créé le reste du monde, se retrouva avec un amas de cailloux, qu’il céda au Monténégro. Il est vrai que le pays est minéral et que ses montagnes forcent l’admiration. Dans le seul parc national du Durmitor, on compte plus de 50 sommets dépassant 2 000 mètres d’altitude, un véritable amoncellement de pics ! Mais il ne s’agit pas de « simples » montagnes. Elles portent des forêts exceptionnelles, comme celle de Biogradska Gora, l’une des dernières forêts primaires d’Europe ; elles sont creusées de gorges étourdissantes dans lesquelles courent des rivières turquoise. Qui l’aurait imaginé ? Le Monténégro possèderait, avec les gorges de la Tara, le plus grand canyon du monde après celui du Colorado ! Mais croire que l’on a ainsi épuisé les beautés naturelles du pays serait un sérieux contresens. Car il reste à découvrir le littoral, baigné par le soleil, les senteurs de pin et de myrte, où se lovent certaines des plus belles plages d’Europe. Les hommes ne pouvaient rester insensibles devant tant de beauté. Depuis des millénaires, ils habitent cette contrée à l’histoire agitée, qui a vu se succéder les civilisations : les Grecs, les Illyriens, les Romains, les Byzantins, les Slaves, les Vénitiens, les Turcs… Elles y ont semé ruines antiques, monastères couverts de fresques, églises de pierre blonde, forteresses altières et quelques joyaux de l’architecture Renaissance. Comme Kotor, où l’on plonge en plein XVIe siècle. Cette ville est nichée dans une merveilleuse aberration géographique : le seul fjord de Méditerranée. Tant de merveilles ainsi regroupées sur la superficie de deux départements français ? C’est certain, on a bien du mal à le croire. Il ne reste qu’à vérifier sur pièces… Une époustouflante diversité de paysages et un patrimoine d’une grande richesse dans un espace restreint, voilà la magie du Monténégro.

Lire la suite du guide