Voyager en Inde sans entendre parler des Maharajas est impossible ! Les traces de leur épopée sont visibles et admirées chaque jour par des milliers de visiteurs. Revenons sur cette époque de l’histoire qui a tant marqué l’Inde.

Re-situons le contexte…

L’empire Gupta prend fin vers 500 après J.C à la suite de querelles de successions et d’invasions par les Huns. Les Gupta sont une dynastie ayant régné sur le nord de l’Inde de la fin du IIIe siècle aux alentours du milieu du Ve siècle.

Carte de l'Empire Gupta vers 400 - Inde

Carte de l’Empire Gupta vers 400 – Inde – © Uwe Dedering / Zunkir – Wikimedia

Les Rajpoutes (ou Rajput) seraient nés de ce mélange de population et au VIe siècle ces clans de guerriers prennent les places fortes du Rajasthan.

Dans les siècles qui suivent ils forment de nouveaux états : les états du Rajputana. Ces états, qui se trouvent dans l’actuel Rajasthan, bien qu’indépendants, tissent des liens entre eux et sont à l’origine de la culture Rajput (X° siècle). Leur code d’honneur en fait des chevaliers craints et respectés qui défendent leurs coutumes et leur foi (le Brahmanisme) et repoussent l’envahisseur musulman.

Les Rajpoutes et leur système féodal vont dominer le Rajasthan pendant des siècles.

Réputés pour combattre jusqu’à la mort, les Rajpoutes, malgré leur courage et leur bravoure (et à cause des guerres entre royaumes) ne peuvent empêcher la prise du Rajasthan par l’empereur Moghol Bâbur en 1527.

Depuis Agra, sa capitale, l’empereur Moghol Akbar s’allie avec les Rajput et épouse la princesse hindoue d’Amber (1562), sans la convertir à l’islam.

En échange de ces soutiens, les princes Rajput accèdent au titre de Rajahs à la cour Moghole et bénéficient de revenus princiers, d’où l’émergence, au Rajasthan, de somptueux palais d’architecture Moghole. C’est à cette époque que fut construit de 1631 à 1648 le fameux Taj Mahal par l’empereur SHAH JAHAN (nom qui signifie « Souverain du Monde »)

Taj Mahal - Inde

Taj Mahal – Inde

Les Maharajas possédaient plusieurs royaumes. Ceux-ci étaient construits grâce aux petits villages achetés autour du palais. Ces rois imposaient des taxes aux villageois. Certains utilisaient ces rentrées financières pour bâtir des palais encore plus prestigieux et se vautraient dans la luxure alors que d’autres, heureusement, faisaient construire des routes, des écoles, des puits d’eau potable… 

Éduqués et enrichis par la Couronne Britannique, les Maharajas abandonnent progressivement la gestion des affaires pour se consacrer à une vie dorée à base de fêtes fastueuses, de chasse au tigre et de parties de polo, mais l’indépendance en 1947 va mettre fin à la grande époque des Maharajas.

En échange de leur entrée dans l’Inde démocratique, les Maharajas conservent leurs pouvoirs, leurs titres, leurs cassettes royales et leurs palais jusqu’en décembre 1971 où Indira Gandhi décrète abolir les pensions et les privilèges des princes.

Pour survivre, ils durent s’investir dans la politique ou le monde des affaires et vendre leurs palais reconstruits en hôtels somptueux dont certains sont parmi les plus beaux palaces du monde ou malheureusement, d’autres sont laissés à l’abandon en ruine. Il faut savoir que la transformation des palais en hôtels a permis de sauvegarder parfois des villages entiers, promis à la ruine après le départ de leur roi. Alimentation et artisanat local font vivre de nombreuses familles.

La vie des princes Maharajas attire de nombreux touristes chaque année au Rajasthan !

Et pour se prendre pour un Maharajas le temps d’un séjour, rien de mieux que l’Oberoi Udaivilas, dont l’architecture et la décoration nous transporte quelques siècles en arrière, dans une ambiance princière…

The Oberoi Udaivilas - Udaipur - Inde

The Oberoi Udaivilas – Udaipur – Inde