Tangka.com : Découvrir le monde et partir

Contactez-nous au 01 45 65 91 92

5 - Politique et Economie

Les institutions politiques du Maroc

Tour Hassan - Salé

Le Maroc est une monarchie constitutionnelle de droit divin. La constitution du royaume marocain reconnaît la souveraineté du peuple déléguée à un souverain héréditaire, et une religion d'Etat, l'Islam, les autres cultes étant tolérés. Le roi est Commandeur des Croyants. Il est un descendant direct du Prophète par sa fille Fatima. Le roi est aussi le garant de la constitution, élaborée par Mohamed V en 1962 et modifiée par lui- même en 1972. Une nouvelle constitution a été approuvée par référendum en 1992 qui renforce les prérogatives du parlement et du Premier ministre. Le roi nomme et révoque les ministres, peut dissoudre le parlement et consulter le peuple par référendum. Il est le chef suprême des F.A.R. (Forces Armées Royales). La chambre des représentants compte 306 députés, elle est élue pour 2/3 au suffrage universel et pour 1/3 par un collège électoral. Les élections législatives de novembre 1997 ont confirmé la progression de la représentation de l'opposition : l'Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) et l'Istiqual ainsi que la réélections de deux femmes. Le royaume compte 41 provinces administrées par des gouverneurs, divisée en préfectures, cercles, caïdats (regroupant des communes rurales) et communes urbaines

 


Chapitre suivant