Tangka.com : Découvrir le monde et partir

Contactez-nous au 01 45 65 91 92

4 - Se déplacer de ville en ville


Péninsule de Courlande, Palanga, Parc national de Žemaitija

Hut © Beny Shlevich

Péninsule de Courlande (Kuršiu nerija)

A 10 min de Klaipeda. Départ en ferry depuis le port du vieux château (Senasis pilies uostas) toutes les 30 min ou du nouveau port (Naujastis uostas), à 2 km de la vieille ville, toutes les heures en hiver et toutes les 30 min en été. Accès à la péninsule payant.
A un saut de puce de Klaip?da, ce lieu empreint de magie tire son nom de Neringa, la déesse de la mer, qui lui aurait donné le jour. Sculptée par l’érosion des vents et des sables, l’étroite péninsule (4 km de large) est couverte d’un épais tapis de pins sombres. L’ouest forme une grande plage de 97 km tandis qu’à l’est, le bord du lagon, jalonné de villages de pêcheurs, constitue le refuge de centaines de canards sauvages. Le sud de la péninsule appartient à l’enclave russe de Kaliningrad. Les plages de Neringa sont en général gratifiées d’un drapeau bleu qui garantit la qualité de l’eau. L’ensemble étant classé par l’Unesco depuis 2000, les visiteurs sont priés d’adopter un comportement respectueux à l’égard de ce site naturel, notamment de ne pas marcher sur les dunes de sable, sous peine d’amende.

Smiltyne
Au nord de la péninsule. Centre des visiteurs du parc national. Smiltynes plentas 11. Mai et septembre, ouvert de mercredi à dimanche de 11 h à 18 h. De juin à août, ouvert du mardi au dimanche de 11 h à 18 h.
Les plages de Smiltyne sont les plus fréquentées de la péninsule pendant la haute saison. Ce village de pêcheurs n’a pourtant rien perdu de sa sérénité. On y vit encore selon une organisation ancestrale de l’habitat : dotées d’un sauna, d’une remise réservée au fumage du poisson et d’un cellier à pommes de terre, les maisons sont souvent ornées d’encadrements de fenêtres en bois finement ouvragés.

Juru muziejus, Akvariumas, ir Delfinariumas (musée de la Mer, aquarium et delphinarium)
Smiltynes plentas. Du 18 avril au 31 mai, et du 1er septembre au 12 octobre, ouvert du mercredi au dimanche de 10 h 30 à 18 h.
En juin, et du 18 août au 31 août, ouvert du mardi au dimanche de 10 h 30 à 18 h 30. Du 1er juillet au 17 août: ouvert du mardi au dimanche de 10 h 30 à 18 h 00. Du 13 octobre au 18 avril: ouvert le samedi et le dimanche de 10 h 30 à 17 h. Fermé le 1er janvier, 1er novembre et 25 décembre.

Installé dans une batterie prussienne du XIXe siècle, le musée héberge notamment l’embarcation de Gintaras Paulionis (1945-1994), disparu en mer en 1994, après avoir réalisé la première traversée de la Baltique à la rame en trois semaines. Au retour, son bateau fut pris dans la tempête qui eut également raison du ferry Estonia. Otaries, dauphins, poissons tropicaux évoluent derrières les vitres de l’aquarium.

Juodkrante
A 14 km au sud de Smiltyne.
Royaume des cormorans en hiver, la deuxième station balnéaire de Neringa, qui bâtit sa prospérité sur le commerce de l’ambre, déborde en été de touristes logés dans des bungalows colorés. Les possibilités de baignade sont infinies et parmi les balades, celle de la colline des Sorcières (Ragan? kalnas) est la plus populaire. Son parc réunit près de 80 sculptures en chêne - l’arbre national - réalisées entre 1979 et 1981 par des artistes de toute la Lituanie. La plupart évoquent des personnages tirés du folklore, à l’instar de la déesse Neringa aperçue ici en compagnie de son amant pêcheur.

Nida
A 35 km au sud de Smiltyn?, à la pointe sud de la péninsule.
Le Festival de musique de juillet attire chaque année toujours plus de touristes européens dans le Saint-Tropez lituanien. Célèbre pour son cadre naturel depuis le XIXe siècle, ce village aux allées fleuries et aux maisons pimpantes aux toits couverts de roseaux tressés est cerné par les dunes du « Sahara de Lituanie ».

Parnidžio kopa (dune de Pardinis)
A 15 min au sud du port.
Nida a fondé sa réputation sur une dune de sable de 55 m de haut et de 7 km de long, la plus imposante de la péninsule. Couverte de neige en hiver, cette fragile merveille naturelle change d’aspect sous le vent en été. Au sommet, le paysage du lagon d’un côté, de la Baltique de l’autre, est à couper le souffle. L’enclave de Kaliningrad commence à 2 km au sud.

Žvejo etnografine sodyba (Maison ethnographique des pêcheurs)
Nagliu gatve 4. Ouvert tlj sauf lundi de 11 h à 19 h de mai à septembre, et de 11 h à 17 h du mardi au samedi entre octobre et avril. Entrée payante.
L’une des plus ravissantes maisons de Nida reconstitue la vie quotidienne des pêcheurs du XIXe siècle. Les anciens racontent encore la tradition de la chasse aux corbeaux qui, du XVIIe au XIXe siècle, permit aux habitants de la péninsule de survivre pendant les périodes de disette.

Tomo Manno namelis (maison de Thomas Mann)
Skruzdynes 17. Ouvert tlj de 10 h à 18 h de juin à août et du mardi au samedi de 10 h à 17 h de septembre à mai. Entrée payante.
A partir du port, le chemin qui longe le lagon vers le nord conduit après 1 km à un cottage bleu où l’écrivain allemand passa trois étés avec sa femme et ses enfants entre 1930 et 1932 et où furent composés L’Histoire de Jacob et Le Jeune Joseph.

Nida-Preila-Pervalka à bicyclette
Le vélo constitue l’une des meilleures façons d’explorer la péninsule de Courlande. Sur 66 km, la piste cyclable Nida-Preila-Pervalka été aménagée à cette fin. Sans grande difficulté, même pour les cyclistes du dimanche, cette route permet notamment d’accéder aux villages du lagon, à l’écart de la route carrossable. En quittant Nida par le nord, le Vecekrugo kalnas (67 m), une dune couverte de pins, apparaît après les 5 premiers km. 3 km plus loin, la piste revient vers les rives du lagon et longe la baie de Preila avant d’entrer dans le hameau du même nom. A 6 km de là, Karvaciu kalnas, une autre dune douce, est la dernière difficulté avant Pervalka, 15 km plus loin. Les établissements du centre de Nida (Taikos aiške) proposent tout l’été des locations de vélos.

Palanga et ses environs

Animée par les dandys de Vilnius en goguette et les nombreuses familles russes en vacances, la station balnéaire de Palanga fut « inventée » par le comte polono-lituanien Josef Tyszkiewicz (1835-1891) qui la dota d’une élégance aristocratique.

Palanga
A 320 km de Vilnius et à 20 km de Klaipeda.
Palanga possède deux très belles églises, l’une catholique en brique rouge et l’autre orthodoxe, avec son bulbe doré. Mais l’attraction principale est ici la mer. La jetée de bois de 400 m qui s’éloigne vers l’horizon permet d’embrasser du regard les plages de la côte.

Basanaviciaus gatve (rue Basanaviciaus)
Fraîchement repavée, la longue avenue de la mer est encombrée en toute saison par les promeneurs, à vélo ou en rollers, et les couples en quête de romantisme. A l’orée de la plage, une statue de bronze célèbre les retrouvailles de la déesse de la mer J?ra et de son fiancé mortel, auquel Océan refusait de donner sa fille J?ra en mariage. La première comédie de Lituanie fut représentée sur cette placette.

Palangos botanikis parkas (parc botanique)
Au sud de Vytauto gatve.
Prisé par les badauds les soirs d’été, ce parc en bordure de mer est le cadre privilégié de concerts symphoniques organisés en juillet et en août. En 1897, à la demande du comte Tyszkiewicz, le paysagiste français Edouard André acclimate autour de ses plans d’eau des plantes de France et d’Allemagne. La roseraie et l’orangerie fleurissent au printemps de dizaines d’espèces tropicales ou méditerranéennes, cactus et figuiers.

Gintaro muziejus (musée de l’Ambre)
Parc botanique, Vytauto gatve 17. De septembre à mai : ouvert du mardi au samedi de 11 h à 17 h ; le dimanche et les veilles de fêtes de 11 h à 16 h.
De juin à août : ouvert du mardi au samedi de 10 h à 20 h ; le dimanche et les veilles de fêtes de 10 h à 19 h. Le lundi et les jours de fête, le musée est fermé. Entrée payante.

Le palais du comte, devant lequel se dresse un Christ évoquant Rio de Janeiro, abrite un musée de l’Ambre qui, à travers 20 000 exemples de spécimens naturels, de bijoux antiques ou contemporains venus majoritairement de toute la Baltique, mais aussi d’Afrique et d’Asie, raconte l’histoire naturelle des insectes préhistoriques pris au piège de la mystérieuse résine dorée et celle de la fascination qu’elle exerça toujours sur les hommes. La « pierre du soleil », le troisième plus gros morceau d’ambre naturelle du monde (3,526 kg) qui s’y trouve, fut dérobée à deux reprises. Le dernier vol en date, en 2003, connut une fin rocambolesque : le voleur lui-même restitua son butin à la police !

Edouard André (1840-1911), paysagiste autour du monde
Originaire de Bourges, Edouard François André acquiert un renom international de paysagiste en créant en 1870 le jardin parisien du Luxembourg. Voyageur infatigable, il se lance sur les chemins de l’Europe pour y créer des jardins mixtes, compromis entre le style classique des jardins à la française et le style paysager anglais où les zones boisées brisent savamment les lignes droites. De Liverpool à Evksinograd (Bulgarie), sa route croise, dans les années 1890, celle du comte polono-lituanien de Tyszkiewicz qui l’engage pour dessiner les jardins de ses résidences de Trakai, de Palanga et de Lentvaris, à l’ouest de Vilnius.

Birutes kalnas (colline de Birute)
Parc botanique, au sud de Vytauto gatve.
Au sud du parc, la colline dont le temple des vestales surplombait jadis la mer est restée le lieu de promenade des amoureux. La légende raconte que la belle prêtresse Birut? y fut enlevée par le grand-duc Kêstutis. Le couple donnera naissance à Vytautas le Grand. Au sommet de la dune, un vitrail de la petite chapelle commémore ce rapt. En 1989, les archéologues auraient découvert sur la dune les vestiges d’un temple des XIVe-XVe siècles.

Dr Jono Šliupo memorialinis namas (Maison-musée du docteur Jonas Šliupas)
Vytauto gatve 23. Ouvert tlj de 12 h à 19 h de juin à août et du mardi au samedi de 10 h à 17 h et dimanche jusqu’à 15 h de septembre à mai. Entrée payante.
L’ancien maire de Palanga entra en politique dans les années 1890 en distribuant clandestinement la revue en langue lituanienne Aušra. Emigré aux Etats-Unis, il organisa un soutien international à la lutte pour l’Indépendance.

Kretinga
A 12 km à l’est de Palanga.
Au bord de la rivière Akmian, le village de Kretinga constitua longtemps, avec ses sept monastères majoritairement dominicains, l’un des plus influents centres religieux du pays. Son histoire débute avec l’implantation d’une communauté de moines bernardins en 1602 et se poursuit sous la domination de la famille Tyszkiewicz du XVIIe au XXe siècle. En 1617, le premier monastère franciscain, encore visible aujourd’hui, est édifié sur ordre du comte. L’église de l’Annonciation attenante présente un autel baroque aérien. Le dernier pilier de l’allée de droite est orné d’ex-voto en métal représentant les membres malades, bras, jambes ou cœur dont on implore la guérison.

Jardin d’hiver du palais Tyszkiewicz
Vilniaus gatve 20. Ouvert tlj sauf lundi de 10 h à 18 h et lundi de 12 h à 18 h. Entrée payante.
L’ancien palais du comte Tyszkiewicz raconte l’histoire de Kretinga des origines à nos jours, de l’époque des poteries cordées à celle des partisans en lutte contre les nazis et les Soviétiques, auxquels une émouvante salle est consacrée. Le petit salon bleu contient encore quelques toiles françaises du XVIIIe siècle. Mais c’est surtout pour admirer le luxuriant jardin d’hiver de ce comte toqué de botanique que l’on vient de loin. Sous une verrière à deux étages parcourue par des allées suspendues, la grotte ornée d’une fontaine néoclassique croule sous les bananiers, les cyclamens et les arums. Pas Graf?, le café surplombant le jardin, est l’un des plus gracieux de la Baltique.

Parc national de Žemaitija

La région de Žemaitija doit son nom à l’une des premières tribus baltes, les Samogitiens (4 000 av. J.-C.). Associée à l’Etat lituanien au XIIIe siècle dans la lutte antiteutonique, elle est absorbée par le grand-duché au XVe siècle. Cette tardive conversion au christianisme fait de la Samogitie la gardienne des traditions.

Plateliai
A 20 km au nord de Plunge. Centre d’information du parc national de Žemaitija (Didžioji gatve 8). Du lundi au jeudi de 8 h à 17 h. Le vendredi de 8 h à 15 h 45. Fermé les samedi et dimanches.
Derrière la petite église de la place principale du village (1744), le parc contient le « frêne de la sorcière » (Raganos uosis), dont le tronc approche 7 m de circonférence. Au départ du bureau d’information du Yatching Club, à 500 m du lac, le sentier de randonnée de Šeir?s (Šeir?s gamtos takas) traverse la forêt sur une boucle de 5 km, longeant l’étang de Gaudupis et les eaux émeraude du lac de Piktežeris.

Calvaire de Samogitie (Žemaiciu kalvarija)
A 20 km au nord-est de Plunge, sur la route de Mažeikiai.
Bâties sur le site d’un ancien cimetière utilisé du IXe au XIIe siècle, les 20 chapelles du village forment un Chemin de Croix qui se couvre de pèlerins la première semaine de juillet, pour la fête de l’Annonciation.

Chapitre précédent Chapitre suivant