Tangka.com : Découvrir le monde et partir

Contactez-nous au 01 45 65 91 92

3 - Des îles, une histoire, des hommes

Repères chronologiques

Port de Gustavia - Saint Barthélémy
  • 130 : peuplement des îles par les Indiens arawaks, originaires d’Amérique du Sud.
  • 1000-1200 : peuplement des îles par les Indiens caraïbes, également venus d’Amérique du Sud.
  • 1492 : Christophe Colomb jette l’ancre probablement devant l’île de San Salvador (Bahamas). C’est la « découverte » du Nouveau Monde.
  • 1493 : le 4 novembre, Christophe Colomb aborde la Guadeloupe, après avoir repéré, de loin, la Martinique. La veille, il a croisé devant Marie-Galante et les Saintes. Le 11 novembre, l’amiral observe Saint-Martin et la baptise.
  • 1496 : Christophe Colomb installe Saint-Barthélemy sur les cartes de navigation.
  • 1502 : Christophe Colomb jette l’ancre devant Le Carbet, en Martinique.
  • 1625 : premières installations de colons français à Saint-Martin.
  • 1635 : la Compagnie française des îles de l’Amérique prend possession de la Guadeloupe et de la Martinique.
  • 1648 : Français et Néerlandais décident de se partager à l’amiable l’île de Saint-Martin. Dans la même année, les Saintes accueillent leurs premiers colons, de même que Saint-Barthélemy.
  • 1650 : début de l’âge d’or du sucre.
  • 1725 : la Guadeloupe déporte ses lépreux à La Désirade en compagnie d’une poignée de sœurs de la Charité.
  • 1785 : Louis XVI cède Saint-Barthélemy à la Couronne suédoise.
  • 1792 : l’Assemblée nationale abolit l’esclavage sur les îles françaises.
  • 1802 : Napoléon rétablit l’esclavage aux Antilles françaises.
  • 1814 : le traité de Paris accorde définitivement la Guadeloupe et la Martinique à la France.
  • 1848 : le 27 avril, à l’initiative de Victor Schœlcher, la France abolit définitivement l’esclavage.
  • 1878 : retour dans le giron français de Saint-Barthélemy.
  • 1902 : éruption de la montagne Pelée (Martinique) : destruction de Saint-Pierre (30 000 morts).
  • 1945 : Aimé Césaire est élu maire de Fort-de-France (Martinique).
  • 1946 : Guadeloupe et Martinique obtiennent le statut de département français.
  • 1961 : premières manifestations indépendantistes à la Guadeloupe.
  • 1976 : éruption de la Soufrière (Guadeloupe) : le village de Saint-Claude est évacué.
  • 1980 : vague d’attentats indépendantistes en Guadeloupe et à la Martinique. La violence politique dure près de cinq années. Durant cette même période, l’économie bananière s’effondre.
  • 1989 : le cyclone Hugo ravage la Guadeloupe.
  • 1995 : les cyclones Luis et Marilyn frappent durement Saint-Martin et Saint-Barthélemy.
  • 1996 : le SMIC antillais est aligné sur celui de métropole.
  • 1999 : les trois départements antillais, Martinique, Guadeloupe et Guyane, demandent au gouvernement de leur accorder une plus grande autonomie interne.
  • 2000 : à quatre-vingt-sept ans, Aimé Césaire se retire de la vie politique.
  • 2002 : L’économie touristique est à la peine. Grèves, vieillissement des infrastructures, détérioration de l’image... La chute de fréquentation atteint 30 %.
  • 2003 : Par référendum, Saint-Barth obtient son autonomie par rapport à la Guadeloupe.
  • 2007 : Par référendum, les habitants de la partie française de Saint-Martin et ceux de Saint-Barthélemy optent en faveur du statut de Communauté d’outre-mer. Il donne à leur île une grande autonomie par rapport à la métropole et un statut fiscal privilégié.
Chapitre précédentChapitre suivant