Tangka.com : Découvrir le monde et partir

Contactez-nous au 01 45 65 91 92

4 - Se déplacer d'île en île

La Martinique : la côte atlantique sud

Habitation Clément - Martinique

La mode des vacances nature, tour à tour placées sous le signe du vert et du bleu, invite désormais les vacanciers à s’intéresser à la côte atlantique de la Martinique. Le François et Le Robert, bien moins fréquentés que les villages de la côte sud, ont de ce fait, le vent en poupe ! Leurs plages ne sont pas les plus réputées de la Martinique. Mais que dire des magnifiques baies qui servent de décor à ces deux villages typiques ? Leurs eaux claires sont semées d’îlots sablonneux. Un régal pour qui aime les activités nautiques, voile et plongée en particulier. Attention, toutefois : la plupart des îlots sont des propriétés privées ! Demander au moins la permission d’y accoster et d’y faire la pause. En cas de refus, faire preuve de compréhension en s’imaginant propriétaire du paradis… Encore plus au nord, place aux côtes déchiquetées, aux plantations de canne à sucre et aux villages de pierre noire qui témoignent de la proche présence de la montagne Pelée, le volcan qui gronde encore de temps en temps.

Punch et acras les pieds dans l’eau

Les baies du Robert et du François sont célèbres pour leurs fonds blancs, ces bancs de sable qui affleurent et permettent de se baigner en gardant pied à plusieurs centaines de mètres de la côte ! Des prestataires proposent des excursions tout compris qui incluent le transport en bateau jusqu’aux fonds blancs les moins fréquentés, le punch servi sur place, ainsi que les acras, le boudin ou les beignets de crevettes, et, bien entendu, le retour. Les propositions les plus sophistiquées incluent le déjeuner créole et la musique des îles !

Habitation Clément

Le François. Ouvert tlj de 9 h à 18 h. Entrée payante, dégustation gratuite.

Seule habitation créole martiniquaise entièrement ouverte au public. On y découvre avec ravissement la distillerie, les chais qui stockent plus de 450 000 litres de rhum en cours de vieillissement dans des fbts de chêne, la magnifique maison de maître du XVIIIe siècle (où se tint la rencontre présidentielle entre MM. Bush et Mitterrand, le 14 mars 1991, à l’issue de la guerre du Golfe) et enfin les 16 ha de parc arboré ou encore la salle des expositions permanentes.

Chapitre précédentChapitre suivant