Tangka.com : Découvrir le monde et partir

Contactez-nous au 01 45 65 91 92

4 - Se déplacer de ville en ville


L'Ouest : Saarland et Rheinland-Pfaltz, Hessen

a ship © Wolfgang Staudt

Saarland et Rheinland-Pfaltz

Cette mosaïque de contrées sans liens communs, située au cœur de l’Europe et au centre du massif schisteux rhénan, bénéficie de paysages et d’une situation géographique qui ont séduit au fil des siècles les Celtes, les Romains, les Bourguignons et les Francs. Fief de la viticulture, berceau du romantisme et du tourisme allemands, mais aussi grand site de chimie et championne de l’export, la région profite d’une économie diversifiée et de spécialisations dans la pierre précieuse, la céramique, la verrerie, la maroquinerie…

Eifel
Prolongeant les Ardennes au nord de la Moselle, le massif de l’Eifel est riche en fossiles et en minéraux. Il sert de cadre à une promenade géologique au milieu des volcans, des tourbières, des mares et des lacs nés dans les cratères appelés « yeux de l’Eifel ». Sa station thermale, Bad Neuenahr, perle de l’Eifel, était déjà prisée par Beethoven. La région recèle par ailleurs quelques vestiges prestigieux de l’époque où évêques et comtes se disputaient le pouvoir et les terres, comme le romantique château Burg Eltz, tout en colombages, tourelles et clochetons, ou la solide abbaye bénédictine de Maria Laach, joyau de l’art roman au bord du plus grand lac de l’Eifel.

Rheintal
Terre de légende, région romantique et mystérieuse par excellence, la sinueuse vallée du Rhin entre Coblence et Mayence est une véritable œuvre d’art créée par la nature. Encore plus qu’ailleurs, ce fascinant voyage dans le temps se fait idéalement en bateau. Sur les rives de l’étroite gorge alternent des vignes en étages, une trentaine de châteaux forts à flanc de rocher, des coteaux boisés et des villages fortifiés.

Fatale Lorelei
Le rocher schisteux de la Lorelei culmine à 132 m, au-dessus l’endroit où le Rhin se rétrécit atteint son point le plus profond (22 m). Sur le plateau dominant les fortifications six fois centenaires de la ville de Sankt Goarshausen et de son château fort du Katz, un centre est consacré au mythe et à son influence sur le romantisme rhénan. Jusqu’au XIXe siècle, le passage était très risqué pour les bateaux en raison des écueils et des tourbillons. L’écho du rocher fut interprété comme la voix d’une sirène, la Lorelei, qui envoûtait les marins, causant bien des naufrages. Immortalisée par Heinrich Heine dans son poème éponyme, la nymphe au « timbre étrange et vainqueur qui ensorcelle le cœur » inspira également Guillaume Apollinaire, Mark Twain, The Pogues ou Hubert Félix Thiéfaine.

Koblenz
A une centaine de kilomètres au sud de Köln et à l’ouest de Frankfurt.
Posée entre Moselle et Rhin, entourée de quatre massifs montagneux, la ville bénéficie d’un climat réputé pour sa douceur et ses vertus apaisantes. Le territoire urbain est couvert aux deux tiers de forêts, d’eau et d’espaces verts. De nombreux musées retracent les deux mille ans d’histoire de la cité. Au point d’intersection des deux fleuves, le très fréquenté Deutsches Eck, rehaussé de la statue équestre de Guillaume Ier, permet d’apprécier la dolce vita à l’allemande et d’embrasser toute la ville du regard. On y admire l’imposante citadelle d’Ehrenbreitstein, ancienne caserne prussienne perchée sur son rocher abrupt, et, au loin, les créneaux du vaste château néogothique de Schtolzenfels.

Marksburg
Braubach. Ouvert tlj de 10 h à 17 h, de 11 h à 16 h en hiver. Entrée payante.
C’est le seul château de la vallée du Rhin resté intact depuis sa construction au XIIIe siècle. Restauré avec un grand souci d’authenticité, il donne un aperçu passionnant de la vie au Moyen Age, avec le gigantesque four de sa cuisine, sa salle d’armes, sa chambre des tortures, son émouvante chapelle et son jardin où poussent des plantes d’époque.

Mainz
A 20 km à l’ouest de Frankfurt.
Cette charmante métropole fut convoitée dès l’époque romaine pour ses sols fertiles, son doux climat et sa situation stratégique au confluent du Rhin et du Main. Les dédales sinueux de la vieille ville mènent à l’immense cathédrale Sankt Martins Dom, flanquée de six tours et d’un portail en bronze à quatre colonnes (Domplatz). La promenade permet d’admirer les demeures historiques, les églises et les palais érigés par les meilleurs sculpteurs et architectes des XVIIe et XVIIIe siècles.

Suivez le guide !
Passez admirer les vitraux de Chagall illustrant l’Ancien et le Nouveau Testament dans l’église gothique Sankt Stephan (Stefanstraße).

Gutenberg Museum
Liebfrauenplatz 5. Ouvert tlj sauf lundi de 9 h à 17 h, de 11 h à 15 h dimanche. Entrée payante.
La capitale du Land est surtout celle de Gutenberg, père de l’imprimerie moderne, élu « homme du millénaire » en 1999 et à qui la ville consacre ce passionnant musée. On y admire de nombreux ouvrages précieux, dont les deux premières bibles de l’inventeur, des gravures et imprimés d’Extrême-Orient, des presses anciennes et modernes, ainsi qu’un atelier d’imprimerie du XVe siècle reconstitué.

Pfalz
Cette contrée aux paysages boisés et doucement vallonnés dégage une lumière qui inspira bien des peintres impressionnistes. Les forteresses et les monumentales cathédrales se font concurrence, marquant la puissance des empereurs et des hommes d’Etat médiévaux. C’est aussi la deuxième région viticole allemande par sa taille, avec plus de 100 millions de pieds de vigne poussant sur la route allemande du Vin, animée par quelque 200 fêtes vinicoles.

Worms
A 60 km au sud de Mainz.
Cette ancienne ville épiscopale et impériale est située aux pieds de la forêt du Palatinat et au cœur du vignoble. Elle a gardé de nombreux vestiges médiévaux, comme la cathédrale romane à deux absides et deux tours, Dom Sankt Peter, nichée dans son écrin boisé sur Neumarkt. Prestigieux centre de la culture juive, Worms abrite le plus ancien cimetière juif d’Europe, le Sable sacré, avec quelque 2 000 stèles en hébreu s’échelonnant sur neuf siècles, et, dans la Judengasse, la plus vieille synagogue d’Allemagne, entourée d’une école talmudique et de bains rituels. Enfin, c’est ici la Heimat (« patrie ») des légendes des Niebelungen, mises en scène dans une reconstitution sollicitant tous les sens au Niebelungenmuseum (Fischerpförtchen 10. Ouvert tlj sauf lundi de 10 h à 17 h. Entrée payante).
Au sud de Worms, une escapade travers les vignes jusqu’au Sonnenberg mène à la butte du château impérial de Trifels, où fut emprisonné Richard Cœur de Lion.

Speyer
A 40 km au sud de Worms.
Là encore, la cité est reconnaissable par son imposante cathédrale impériale, le Kaiserdom, érigée par Conrad II dans l’intention d’éclipser toutes les constructions précédentes de l’histoire. Avec 134 m de longueur et 34 m de hauteur, c’est le plus grand édifice roman du monde. Les jardins donnent une vue sur le chœur et la galerie naine qui court autour de la nef. La crypte des Empereurs abrite de nombreuses sépultures impériales, royales et épiscopales. En été, le buffet en plein air de la Table impériale propose des spécialités du Palatinat étalées sur 800 m.

Siegfried, Brunhild, Gunther et les autres
Le Niebelungenlied illustre à travers un texte poétique la saga des chevaliers, les folles passions et la vie à la cour burgonde de Worms en l’an 1200. Perpétuée par la tradition orale et immortalisée dans trois précieux manuscrits, cette épopée prit une telle ampleur qu’elle est considérée comme fondatrice de la mythologie et de la culture germaniques, au même titre que L’Iliade et L’Odyssée pour les pays méditerranéens. A Königswinter, au pied des Siebengebirge, près de Bonn, le funiculaire le plus ancien du pays mène au superbe point de vue du Drachenfels, rocher où Siegfried devint invulnérable en se baignant dans le sang du dragon terrassé.

Moseltal
Cette vallée aux versants couverts de vignobles datant de l’époque romaine, plantés sur des coteaux s’élevant jusqu’à 285 m, est le fief du Riesling. Des villages paisibles aux maisons à colombages et aux toits d’ardoise sont posés sur l’espace étroit séparant le fleuve de la montagne. Une halte s’impose à Bernkastel-Kues, pour savourer la place pentue du marché (Markt) rénovée et la biscornue Spitzhäuschen, minuscule maison défiant les lois de la gravité. Enfin, parmi les châteaux forts surplombant la vallée, la forteresse tarabiscotée du Reichsburg de Cochem est la plus fascinante.

Trier
A 47 km au nord-est de Luxembourg.
Berceau de Karl Marx, la ville la plus ancienne d’Allemagne garde d’innombrables traces de son passé de capitale romaine : basilique, cathédrale, thermes impériaux, amphithéâtre de 20 000 places… Les monuments autour de la place du Hauptmarkt illustrent quinze siècles d’histoire. Neuf édifices sont classés au patrimoine de l’Unesco, dont la monumentale Porta Nigra, porte nord de l’enceinte défensive, de plus de 30 m d’envergure, avec ses étages d’arcades en pierres de grès.

Saarland
La déclaration de l’ancien président fédéral Richard von Weizsäcker - « Les Sarrois nous montrent comment on peut être simultanément un bon Sarrois, un bon Allemand, un bon Européen et un bon voisin » - dit tout de ce Land,le plus petit mais le mieux entouré du pays.
Réintégrée à l’Allemagne en 1957, la région a changé huit fois de nationalité en deux cents ans et allie harmonieusement traditions, gastronomies et modes de vie français et allemands. Ensoleillée et boisée, elle est aussi le royaume de la pomme et des Biergärten. C’est ici que fut inventé ce concept de « jardins à bière », terrasses au bord de l’eau et cours de brasserie, où l’on peut se restaurer et boire un verre jusque tard dans la nuit. La carte postale du Land est celle du méandre de Montclair, appelé « boucle de la Sarre », qui creuse le massif cristallin et boisé du Hunsrück au niveau de Cloef pour former une boucle en épingle parfaite.

Saarbrücken
Ancienne bourgade romaine, site industriel, ville frontière, la capitale du Land reflète toute l’histoire mouvementée de la Sarre dans ses monuments historiques. On doit la physionomie urbaine, dotée de huit palais baroques bordant le Ludwigsplatz, à l’architecte du XVIIIe siècle Friedrich Stengel. Les restaurants du Sankt Johannes Markt donnent un aperçu de la cuisine sarroise, alliant tradition allemande et raffinement français.

Hessen

A la croisée des chemins, ce Land, constitué artificiellement après 1945 et reconstruit sur les ruines de la guerre, est caractérisé par la diversité et les contrastes. L’exploitation des gisements de minerais de fer, à l’ouest, remonte à l’Antiquité, tandis que les sols de grès rose, à l’est, sont jeunes et plutôt pauvres. Les villes anciennes porteuses de l’âme allemande et les stations thermales séculaires vont de pair avec les institutions financières et les sites économiques tournés vers l’avenir. La Hesse accueille ainsi le siège de la Banque centrale européenne et de la Bundesbank allemande, 400 banques d’affaires et la plus grande Bourse du pays.

Rüdesheim
A 55 km à l’ouest de Frankfurt.
Hier, le quartier d’Assmannshausen attirait les romantiques allemands et anglais ; aujourd’hui, la Drosselgasse, bordée de tavernes, attire les visiteurs de partout. On peut y explorer les caves d’Assmannshausen, qui produisent le Spätburgunder, surnommé l’« aristocrate des vins rouges », et apprendre tout sur la distillerie de la fine de marc dans la maison de l’Asbach. Les amateurs ne manqueront pas le musée du Vin du château de Brümserburg, à l’entrée du village (Ouvert tlj de mi-mars à octobre de 9 h à 18 h).

Suivez le guide !
Dégustez un Rüdesheimer Kaffee, spécialité à l’alcool flambé et à la crème chantilly servie dans de vraies tasses Biedermeier.

Wiesbaden
A 30 km à l’ouest de Frankfurt.
Cette élégante station thermale entre Rhin et massif du Taunus, peuplée d’espaces verts et de villas cossues, est surnommée la « Nice du Nord » pour la douceur de son climat. Elle inspira des artistes comme Wagner, Brahms ou Dostoïevski. Capitale du Land, elle attira de tout temps les sommités grâce à son célèbre casino et à ses 26 sources thermales chaudes. Les attractions ont toutes l’eau pour point commun, notamment le prestigieux Kurhaus au bout de Wilhelmstraße et les bains Kaiser-Friedrich dans leur bel édifice Art nouveau (Langgasse 38-40. Ouvert tlj de 10 h à 22 h. Entrée payante). La fontaine Kochbrunnen délivre les eaux ferrugineuses à 66 °C de 15 sources différentes (Krauzplatz). Le train Neobergbahn, daté de 1988, est un véritable exploit technique, puisqu’il gravit 245 m grâce à la seule force hydraulique.

Suivez le guide !
A 12 km vers le sud-ouest, revivez Le Nom de la rose à l’abbaye cistercienne de Kloster Eberbach, qui servit de décor au film.

Frankfurt-am-Main
Tous les chemins mènent à Francfort, ville des Rothschild, des banques, des foires et des communications. Cité culturelle, cosmopolite et animée, royaume de l’Apfelwein (cidre) au sein d’une riche région fruitière et vinicole, « Mainhattan » réserve bien des surprises derrière sa façade de gratte-ciel. On peut se promener à loisir dans le cœur historique du Römerberg, près de la cathédrale où furent couronnés dix rois allemands, ou encore à Sachsenhausen, quartier tendance aux cafés chaleureux. On peut préférer la modernité de l’immense quartier commercial Zeil, en plein centreville, ou les neuf jardins suspendus intégrés à la Commerzbank.

Rive des Musées
Schaumainkai. Ouvert tlj sauf lundi de 10 h à 17 h. Entrée payante.
Ensemble unique en son genre, réunissant des deux côtés du Main 13 musées, passionnants autant par leur architecture que pour leurs collections thématiques. Au n° 63, le Städelsches Kunstinstitut retrace l’histoire de la peinture du XIVe siècle à nos jours. On retiendra également, au n° 41, le Deutsches Filmmuseum, musée allemand du Cinéma, complet, ludique et interactif. Au n° 19, le Museum für Angewandte Kunst (musée des Arts appliqués), tout en lumière et en volumes, expose des objets du monde entier.

Fulda
A 100 km au nord-est de Frankfurt.
Cette ancienne ville épiscopale est dotée d’un ensemble baroque d’une grande valeur architecturale et artistique, comprenant le Dom et l’ancien palais résidentiel des princes-abbés. On peut y admirer les appartements de l’empereur, la collection de porcelaines et les jardins à l’anglaise (Ouvert tlj de 10 h à 18 h, à partir de 14 h vendredi. Entrée payante). Les rues et les maisons historiques font partie de la vie quotidienne, cadre d’une foule de boutiques, cafés et tavernes.

La police fait le trottoir
Avec Wuppertal dans la Ruhr, Francfort est devenue un site pilote en matière de propreté urbaine. Des dizaines de policiers municipaux ont été recrutés pour prendre les jeteurs de papiers, mégots et autres polluants en flagrant délit, amendes à l’appui, avec le mot d’ordre : « Les ordures mettent de mauvaise humeur. » Les incivilités verbalisées étant bien inférieures au coût des policiers, ces mesures s’avèrent ruineuses pour le contribuable, mais sont pourtant plébiscitées par 80 % des Allemands, ulcérés par la déchéance de leurs trottoirs jadis immaculés. De fait, 250 autres municipalités envisagent déjà de mettre en place un tel système.

Domplatz
Le Dom abrite dans sa crypte le tombeau de Boniface, moine anglais évangélisateur de la Germanie, dont les reliquaires sont conservés dans le musée de la cathédrale (Ouvert tlj sauf lundi de 10 h à 17 h 30, 16 h l’hiver, à partir de 12 h 30 dimanche). Dominant le parvis, l’ancienne chapelle Sankt Michaelskirche du cimetière des moines abrite un trésor : une crypte carolingienne édifiée sur le modèle du Saint-Sépulcre de Jérusalem, ensemble sophistiqué de voûtes, d’arcades et de colonnes témoignant de l’importance de la ville pour le christianisme.

Kassel
A 90 km au nord de Fulda.
Patrie des frères Grimm, centre économique, administratif et culturel de la région, la ville est réputée pour ses parcs. Celui de Wilhelmshöhe, parsemé de grottes et de ruines artificielles, possède 800 essences d’arbres. L’escalier d’eau, au pied de la gigantesque sculpture d’Hercule, s’écoule en cascade jusqu’au château, dont on peut visiter la galerie des Maîtres anciens(Schloss Wilhelmhöhe. Ouvert tlj sauf lundi de 10 h à 17 h. Entrée payante). Le parc baroque de Karlsaue, au bord de la Fulda, mérite un détour à travers ses jardins en pente, son île aux fleurs et ses bains en marbre. L’orangerie, merveille architecturale baignée d’une douceur dorée, abrite un planétarium et une collection d’instruments astronomiques anciens (Museum für Astronomie und Technikgeschichte. Ouvert tlj sauf lundi de 10 h à 17 h. Entrée payante).

Suivez le guide !
Le circuit de la belle au Bois dormant (Dornröschen) mène à son château, à Sababurg, en passant par le plus vieux parc animalier d’Europe.
Chapitre précédent Chapitre suivant